• Sang maudit – Ange

    La Révolution n'ayant pas eu lieu, la France est une monarchie où nobles et roturiers se côtoient. Angie, après une enfance à Belleville avec son père, doit intégrer Versailles où évolue sa mère. Cette cour uchronique lui réserve bien des surprises ainsi qu'au lecteur qui se réjouit de la cohérence et de l'intelligence de l'univers mis en place.

  • L’arche de Noa – Ange

    Attrapé au hasard dans mon énorme pile de romans jeunesse en retard, L’arche de Noa m’a agréablement surprise, notamment par son style. L’histoire de cette jeune adolescente, Noa, en classe de cinquième dans un collège parisien, n’est pas originale en elle-même, mais bien par le ton des auteurs qui se font familiers, interpellent le lecteur, le prennent en quelque sorte par la main pour lui conter des aventures à haute teneur fantastique et rocambolesque. La jeune héroïne est une enfant modèle (trop même, c’est le seul reproche que je ferai au livre) : fille d’immigrés d’Afrique du Nord, ses parents travaillent beaucoup et n’ont pas assez de temps pour s’occuper…