• American Gothic – Xavier Mauméjean

    Au début de American Gothic, on y croit. Un Charles Perrault moderne et américain qui aurait compilé la tradition orale de son pays dans la première moitié du XXe siècle et rencontré ainsi le succès, ça se tient. Et bien sûr, on s’en veut d’être aussi ignorant : Mother Goose, les nursery rhymes, Daryl Leyland… D’autant plus que ce dernier apparait dans l’encyclopédie en ligne qui sait tout, en version anglaise s’il vous plait et au chapitre Mother Goose. Et si on existe pour Wikipédia, c’est qu’on existe, non ? Non ? Et puis, on s’interroge : elle est si gore que ça la tradition américaine de contes pour enfants ? Nos propres contes populaires…