• Sortilèges et autres contes crépusculaires – Michel de Ghelderode

    Ghelderode, c’est le diamant qui ferme le collier de poètes que la Belgique porte autour du cou. Ce diamant noir jette des feux cruels et nobles. Ils ne blessent que les petites âmes. Ils éblouissent les autres. Jean Cocteau Talentueux et fragile Adémar Martens naît le 3 avril 1898 à Ixelles, en Belgique. Eduqué dans un milieu francophone, il fréquente l’école catholique. C’est un enfant solitaire et de santé fragile qui à l’âge de seize ans frôle la mort sous les assauts du typhus. Cette expérience le marque beaucoup et le contraint à interrompre ses études. Dès 1917, il tient une chronique artistique dans un journal bruxellois et en 1918…

  • Je suis la reine – Anna Starobinets

    Mirobole Editions  est une jeune maison bordelaise qui ambitionne de faire pénétrer le lecteur « dans des mondes inconnus à travers leurs deux collections, « Horizons noirs » pour la littérature policière et « Horizons pourpres » pour la littérature fantastique ». Le dépaysement passe aussi par la géographie puisque les auteurs de chez Mirobole seront polonais, turcs, moldaves et autres destinations plus ou moins incertaines. Les auteurs russes sont aussi au programme avec Je suis la reine d’Anna Starobinets, un recueil de nouvelles fantastiques. Plusieurs lignes de force sous-tendent les nouvelles de ce recueil. Anna Starobinets plonge son lecteur dans la Russie d’aujourd’hui, celle des gens ordinaires dans leur quotidien. Un quotidien généralement déprimant,…

  • La flamme chantante – Clark Ashton Smith

    Les éditions Actes Sud choisissent de rééditer dans leur collection « Un endroit où aller », un texte de Clark Ashton Smith, dont le moins qu’on puisse dire est qu’il ne défraie pas la chronique. Pari osé donc que de proposer La Flamme chantante, un texte complexe qui semble ne jamais épuiser les interprétations possibles. Dans un court avant propos, Philip Hastane explique la façon dont il a découvert le journal de son ami Giles Angarth, écrivain porté disparu depuis un certain temps. La première partie reprend le récit d’Angarth qui se fait narrateur, sous la forme d’un journal, de sa très étrange aventure. Alors qu’il se promène, il découvre un passage…

  • La chair sous les ongles – Brice Tarvel

    La collection Rivière blanche a eu l’excellente idée de rééditer des textes de Brice Tarvel parus çà et là depuis plus de quarante ans. Certains ont été publiés alors que je ne savais pas lire, piètre excuse : je ne connaissais Brice Tarvel sous aucun de ses différents pseudonymes (Jean-Pol Laselle, Nicolas Olsagne), ne lisant pas de nouvelles, encore moins de fanzines. C’est désormais chose faite grâce à ce recueil qui regroupe le court roman qui donne son titre au livre et onze nouvelles. Rien que pour « La chair sous les ongles », grand moment de lecture noire et subtilement gore, il faut toute affaire cessante lire Brice Tarvel, d’autres que moi…