• Bibliothèque de l’Entre-Mondes – Francis Berthelot

    Les transfictions, kézako ? Ce néologisme désigne les romans ou nouvelles qui « se situent sur la frontière ou dans les environs immédiats » de la littérature générale et des littératures de l’Imaginaire sans que l’on puisse les ranger dans l’une ou l’autre de ces catégories. Un cauchemar de bibliothécaire, qui aime tant étiqueter, classer et déterminer une fois pour toutes si tel ouvrage va se ranger sur l’étagère SF ou pas. Dieu merci, tous les livres ne rentrent pas dans les cases et c’est à ces récalcitrants que Francis Berthelot consacre cet essai. Il prend ainsi la suite d’André-François Ruaud et de sa Cartographie du merveilleux, de Patrick Marcel et de…

  • Fantastique, fantasy, science-fiction – Léa Silhol & Estelle Valls de Gomis

    Ne croyez pas que grâce à ce livre vous allez pouvoir classer, à la seule lecture d’une quatrième de couverture par exemple, un roman relevant d’un des trois genres de l’Imaginaire. Non pas que le livre soit mal fait, loin de là, mais les auteurs prennent bien soin dès leur introduction de rappeler et souligner l’interpénétration des genres qui est à la base même des œuvres les plus originales et abouties en littérature, BD, cinéma ou séries télés. Le but avoué de cet essai est de poser « l’introduction d’une histoire de l’imaginaire, à l’usage du néophyte, et un état des lieux du genre qui intéressera également le lecteur averti ;…

  • Tolkien : le maître des anneaux – Lin Carter

    Lin Carter, bien connu des amateurs de Conan et des lecteurs de fantasy américaine, signe ici, non pas une biographie mais une étude de l’œuvre de Tolkien. Quelques pages d’abord sur la vie bien peu passionnante de ce professeur d’Oxford, puis Carter résume (en plus de cinquante pages) les aventures de Bilbo et la trilogie du Seigneur des Anneaux. Si vous avez l’histoire en tête, vous sautez, sinon, le rappel est salutaire pour comprendre la suite. Tolkien étant encore vivant au moment de la rédaction de cette étude, Carter ne peut qu’être prudent et reprendre les assertions du maître : non, sa trilogie n’est pas une satire, ni une allégorie…

  • La fantasy – Jacques Baudou

    En commençant ce livre par la dernière page, celle de la bibliographie, on comprend qu’il comble un vide : il n’existe pas aujourd’hui en français de livres disponibles abordant de façon didactique la littérature de fantasy. Incroyable si l’on pense que c’est un secteur éditorial en pleine expansion qui compte beaucoup plus de lecteurs que la science-fiction. Jacques Baudou, éminent critique au Monde des Livres, s’est attelé à la tache pour la collection « Que sais-je ? ». Le résultat est sans ambiguïté : chers collègues bibliothécaires qui ne connaissez rien, ou à peu près, à la fantasy, achetez- ce livre les yeux fermés, mais ouvrez-les pour le lire ! L’historique dresse…

  • Dick, le zappeur de mondes – Evelyne Pieiller

    Ce livre laisse finalement une impression mitigée : il permet de flâner dans l’œuvre de l’auteur américain, de se frotter à son œuvre, de s’initier à son style, à ses thèmes de prédilection, à ses idées fixes. Il ne vous est donc d’aucune utilité si vous l’appréciez déjà et d’un intérêt retreint si vous ne le connaissez pas car l’anthologiste ne propose ni analyse ni biographie. Evelyne Pieiller aborde chaque thème sur un ton très détaché comme le montrent les titres de chapitre (ex : « Chapitre 3 : La SF n’a pas attendu Dick pour voyager dans le temps. Assurément. Mais elle l’a attendu pour voyager dans les temps. Ah…