Jeunesse

La légende des Quatre / 1 – Cassandra O’Donnell

La légende des QuatreDans un futur probablement lointain, le monde est encore peuplé d’humains mais aussi de métamorphes appelés Yokaïs. Ils forment quatre clans ennemis : les lupaïs, les taïgans, les serpaïs et les rapaïs (loups, tigres, serpents et rapaces). D’apparence humaine, ils peuvent se transformer et devenir de féroces prédateurs, prêts à tout pour défendre leur clan. Un pacte assure la paix entre humains et Yokaïs mais la tension monte.

Le lecteur suit les héritiers de chaque clan et en particulier Maya, une lupaï et Bregan, un taïgan. Mika, petit frère de ce dernier, a imprudemment pénétré en territoire lupaï et cette faute peut lui couter très cher. Mais Maya se montre compréhensive et ne punit pas le jeune écervelé. Elle parle même avec Bregan, y compris à l’école, ce qui est formellement interdit. D’ailleurs, Maya et Bregan font tout un tas de choses interdites et on ne tarde pas à comprendre qu’un schéma à la Roméo et Juliette se dessine. Bregan est attiré par Maya, un tigre par une louve donc, et ça ne va pas être simple même si les deux jeunes Yokaïs sont les héritiers de leur clan.

Des héritiers cependant atypiques car enclins à la négociation et à la paix. Alors que la fureur animale des Yokaïs est prête à s’enflammer au moindre affront, Maya et Bregan espèrent au contraire parvenir à l’entente. Ce qui sera difficile avec le puissant et cynique Wan, héritier des serpaïs. Nel, toute jeune princesse rapaï semble plus douce mais se révèle être elle aussi une tueuse redoutable.

Les attaques humaines contre les Yokaïs se multipliant, à l’encontre du traité de paix, les héritiers décident d’agir de concert et sans demander l’avis de leurs aînés. Que manigancent les hommes et pourquoi ?

Le clan des loups, premier volume de La légende des Quatre mêle efficacement action et sentiments. Pas de temps morts, une intrigue riche en rebondissements et de jeunes héros bien incarnés. Ils ont comme il se doit des caractères bien trempés : ce sont des rebelles qui ont décidé de ne pas accepter les ancestrales traditions de méfiance et de lutte et d’agir pour la paix. On comprend peu à peu que les humains, réduits numériquement à la portion congrue, sont retombés dans une société de type médiéval après avoir détruit le monde. Et fabriqué des êtres hybrides… Le message est donc clair : ne pas répéter les erreurs des aînés.

.

La légende des Quatre – 1 : le clan des loups, Cassandra O’Donnell, Flammarion Jeunesse, mars 2018, 351 pages, 15€

A lire aussi :

La démone des batailles – Jean-Marc Ligny Plusieurs solutions pour faire lire les ados : s'engouffrer dans la veine Harry Potter et publier des sagas et autres trilogies en cinq tomes, ou donn...
Arghentur / 1 – Sigrid Renaud Liléia mène une vie tranquille, dans un village tranquille très au nord du monde. Les habitants y mènent une vie simple de paysans presque semblables ...
Fleurs de dragon – Jérôme Noirez Le Japon à la fin du XVe siècle. Des samouraïs sont retrouvés assassinés. A Kyôto la capitale, le shogun Yoshimasa charge Kawabe Ryôsaku, "le plus val...
Génération K tome 1 – Marine Carteron On n'entre pas dans ce premier volume de Génération K, on y est précipité par l'énergie de Kassandre Báthory de Kapolna (dont l'apparition -l'irruptio...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *