GPI 2018 : la sélection


Le 10 février dernier, tous les membres du jury du Grand Prix de l’Imaginaire plus le secrétaire étaient présents à la brasserie L’Européen à Paris et ont délibéré. Comme traditionnellement, nous vous proposons dans un premier temps notre sélection sur 2017, sorte de best of dont sortiront les nominés pour le GPI 2018 puis les lauréats qui seront récompensés au festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo.

 

1) Roman francophone

La Désolation de Pierre Bordage (Bragelonne)

Toxoplasma de Calvo (La Volte)

Le Temps de Palanquine de Thierry Di Rollo (Le Bélial’)

Pornarina de Raphaël Eymery (Denoël, Lunes d’encre)

Les Seigneurs de Bohen d’Estelle Faye (Critic)

Spire, tomes 1 & 2 de Laurent Genefort (Critic)

La Société des faux visages de Xavier Mauméjean (Alma)

Paris-Capitale de Feldrik Rivat (L’Homme Sans Nom)

Moi, Peter Pan de Michael Roch (Le Peuple de Mü)

Pierre-Fendre de Brice Tarvel (Les Moutons électriques)

 

2) Roman étranger

La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins traduit de l’anglais (américain) par Jean-Daniel Brèque (Denoël, Lunes d’encre)

Bagdad, la grande évasion ! de Saad Z. Hossain traduit de l’anglais (bangladeshi) par Jean-François Le Ruyet (Agullo)

La Cinquième saison de N.K. Jemisin traduite de l’anglais (américain) par Michelle Charrier (J’ai Lu, Nouveaux Millénaires)

Une Histoire des abeilles de Maja Lunde traduite du norvégien par Loup-Maelle Besançon (Presses de la Cité)

L’Arche de Darwin de James Morrow traduit de l’anglais (américain) par Sara Doke (Au Diable Vauvert)

Version officielle de James Renner traduit de l’anglais (américain) par Caroline Nicolas (Super 8)

2312 de Kim Stanley Robinson traduit de l’anglais (américain) par Thierry Arson (Actes Sud, Exofictions)

L’Alchimie de la pierre d’Ekaterina Sedia traduite de l’anglais (américain) par Pierre-Paul Durastanti (Le Bélial’)

 

3) Nouvelle francophone

« La Route des Orsadoles » de Célia Chalfoun (in Galaxies n°45)

Célestopol d’Emmanuel Chastellière (Éditions de L’Instant)

« Serf-Made-Man ? ou la créativité discutable de Nolan Peskine » d’Alain Damasio (in Au bal des actifs, La Volte)

L’Empire électrique de Victor Fleury (Bragelonne)

« Carnaval, l’Aire Tripartite » de Laurent Genefort (in Bifrost n°86)

Point du jour de Léo Henry (Scylla)

Few Of Us de luvan (Dystopia)

« In Google We Trust » de Jean-Marc Sire (in Galaxies n°49)

« Terre de Brume » de Cindy Van Wilder (in Galaxies n°47)

 

4) Nouvelle étrangère

« Qui t’attendra sur le pas de la porte ? » de Lesley Nneka Arimah traduite de l’anglais (américain) par Thomas Bauduret (in Galaxies n°46)

La Reine en jaune d’Anders Fager traduit du suédois par Carine Bruy (Mirobole)

Danses aériennes de Nancy Kress traduite de l’anglais (américain) par Thomas Bauduret et Pierre-Paul Durastanti (Le Bélial’, Une Heure lumière & Quarante-Deux)

Le Sultan des nuages de Geoffrey A. Landis traduit de l’anglais (américain) par Pierre-Paul Durastanti (Le Bélial’, Une Heure lumière)

Certains ont disparu et d’autres sont tombés de Joel Lane traduit de l’anglais par Jean-Daniel Brèque (Dreampress)

« Avec ses yeux » de Cixin Liu traduit du chinois par Gwennaël Gaffric (in Bifrost n°87)

Des vampires dans la citronneraie de Karen Russell traduite de l’anglais (américain) par Valérie Malfoy (Albin Michel, Terres d’Amérique)

24 vues du Mont Fuji par Hokusai de Roger Zelazny traduit de l’anglais (américain) par Laurent Queyssi (Le Bélial’, Une Heure lumière)

 

5) Roman jeunesse francophone

Sang maudit d’Ange (Castelmore)

Seconde nature d’Emmanuel Ardichvili (Le Lamantin)

La Maison des reflets de Camille Brissot (Syros)

La Mémoire de Babel de Christelle Dabos (Gallimard Jeunesse)

Phobos, tomes 1 à 4 de Victor Dixen (Robert Laffont, R)

Power Club, tomes 1 & 2 d’Alain Gagnol (Syros)

Les Mystères de Larispem, tomes 1 & 2 de Lucie Pierrat-Pajot (Gallimard Jeunesse)

E.V.E. de Carina Rozenfeld (Syros)

Roslend, tomes 1 & 2 de Nathalie Somers (Didier Jeunesse)

La Mort du temps d’Aurélie Wellenstein (Scrineo)

 

6) Roman jeunesse étranger

La Fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill traduite de l’anglais (américain) par Marie de Prémonville (Anne Carrière)

Robot sauvage de Peter Brown traduit de l’anglais (américain) par Alice Marchand (Gallimard Jeunesse)

Le Défi des étoiles de Claudia Gray traduite de l’anglais (américain) par Isabelle Troin (Castelmore)

Les Cartographes, tomes 1 à 3 de S.E. Grove traduite de l’anglais (américain) par Sophie Dabat (Nathan)

Esclaves de Vic James traduite de l’anglais par Julie Lopez (Nathan)

Diabolic – Protéger ou mourir de S.J. Kincaid traduite de l’anglais (américain) par Éric Moreau (Bayard)

La Belle Sauvage de Philip Pullman traduit de l’anglais par Jean Esch (Gallimard Jeunesse)

La Faucheuse de Neal Shusterman traduit de l’anglais (américain) par Cécile Ardilly) (Robert Laffont, R)

Le Monstrologue de Rick Yancey traduit de l’anglais (américain) par Francine Deroyan (Robert Laffont, R)

 

7) Prix Jacques Chambon de la traduction

Jean-Daniel Brèque pour Certains ont disparu et d’autres sont tombés de Joel Lane (Dreampress), La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins (Denoël, Lunes d’encre) et Apex de Ramez Naam (Presses de la Cité)

Michelle Charrier pour La Cinquième saison de N.K. Jemisin (J’ai Lu, Nouveaux Millénaires)

Anne Coldefy-Faucard pour Telluria de Vladimir Sorokine (Actes Sud, Exofictions)

Mathias de Breyne pour Kalpa Impérial de Angélica Gorodischer (La Volte)

Pierre-Paul Durastanti pour les inédits de Danses aériennes de Nancy Kress (Le Bélial’, Une Heure lumière & Quarante-Deux)

Gilles Goullet pour Autorité de Jeff VanderMeer (Au Diable Vauvert)

Jean-François Le Ruyet pour Bagdad, la grande évasion ! de Saad Z. Hossain (Agullo)

Valérie Malfoy pour Des vampires dans la citronneraie de Karen Russell (Albin Michel, Terres d’Amérique)

Théophile Sersiron pour The Only Ones de Carola Dibbell (Le Nouvel Attila)

 

8) Prix Wojtek Siudmak du graphisme

Melchior Ascaride pour Tout au milieu du monde de Julien Bétan & Mathieu Rivero (Les Moutons électriques)

François Baranger pour L’Appel de Cthulhu de H.P. Lovecraft (Bragelonne)

Peter Brown pour Robot sauvage de Peter Brown (Gallimard Jeunesse)

Daniel Egneus pour American Gods et Le Monarque de la vallée de Neil Gaiman (Au Diable Vauvert)

Philippe Gady pour Capitaine Futur, tomes 1 & 2 d’Edmond Hamilton (Le Bélial’)

Taï-Marc Le Thanh pour Roslend, tomes 1 & 2 de Nathalie Somers (Didier Jeunesse)

Donatien Mary pour Les Mystères de Larispem, tomes 1 & 2 de Lucie Pierrat-Pajot (Gallimard Jeunesse)

Stéphane Perger pour Point du jour de Léo Henry (Scylla) et Few Of Us de luvan (Dystopia)

Aurélien Police pour ses couvertures de la collection Une heure-lumière (Le Bélial’)

 

9) Essai

Images et mots de l’horreur, tomes 1 & 2 de Guy Astic (Rouge profond)

Lovecraft au prisme de l’image de Christophe Gelly et Gilles Menegaldo (Le Visage vert)

Heavy Metal, l’autre Métal Hurlant de Nicolas Labarre (Presses Universitaires de Bordeaux)

Étoiles rouges. La littérature de science-fiction soviétique de Viktoriya Lajoye et Patrice Lajoye (Piranha)

Logique de la science-fiction. De Hegel à Philip K. Dick de Jean-Clet Martin (Les Impressions nouvelles)

George A. Romero : Révolutions, zombies et chevalerie de Julien Sévéon (Popcorn)

La Greffe de tête. Entre science et fiction de Philippe St-Germain (Liber)

Petit guide de la science-fiction au Québec de Jean-Louis Trudel (Alire)

 

10) Prix spécial

En l’an 2017 (Books éditions)

La revue Gandahar pour sa promotion de la nouvelle, avec mention spéciale pour le n°8 sur Robert F. Young

Les éditions Armada pour leur collection « Carnets de croquis »

Les éditions Le Bélial’ et Dystopia pour l’intégrale du Rêve du démiurge de Francis Berthelot

Les éditions Callidor pour leur travail « archéologique » et la qualité de leurs parutions

Les éditions Mnémos pour L’Intégrale de Clark Ashton Smith

Les éditions Omnibus pour la réédition en fac-similé de La Guerre des Mondes de H.G. Wells avec les illustrations d’Alvim Corrêa

Lapsus Clavis de Terry Pratchett (L’Atalante)

Ellen Herzfeld et Dominique Martel pour leur travail au service de la science-fiction depuis plus de 30 ans, dont les recueils de la collection Quarante-Deux aux éditions du Bélial’

.
.

Pour recevoir un mail à chaque nouvel article publié :

.

XXIIeme siècle. La Terre est menacée par Palanquine, un corps céleste rouge sang qui progresse avec une régularité mortifère. Il ne reste que peu de temps à l’humanité pour se préparer à sa fin. A Délicité, des rectifieurs s'apprêtent à voyager dans le passé pour tenter de le modifier : ne…
Jack vit une vie tout ce qu’il y a de plus banal. Une femme qu’il aime, un travail qui lui plaît, une maison. Mais voilà que petit à petit, ces gens qui lui sont proches l’oublient. Sa femme ne le reconnaît plus tout de suite, son chef ne se souvient…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “GPI 2018 : la sélection