Naissance des coeurs de pierre – Antoine Dole


Naissance des coeurs de pierreAprès la lecture très forte de A copier 100 fois il y a quelques années, j’ai gardé en tête le nom d’Antoine Dole. Pas de surprise : il est à nouveau ici question d’adolescence et d’émotions, celles-ci sont même au centre de Naissance des coeurs de pierres.

Le lecteur suit deux fils narratifs : à une époque indéterminée, Jeb est conduit par sa mère Niline chez le préparateur ; de nos jours, Aude intègre un lycée parisien sélect et souffre des attentes de ses parents et de la solitude.

Jeb appréhende la confrontation avec le préparateur mais ce n’est qu’un mauvais moment à passer puisqu’avant lui, tous les enfants de douze ans y sont passés, lui dit-on.  Tout ira ensuite beaucoup mieux. Car il sera du nombre de ceux qui n’éprouvent plus de sentiments : plus de peurs, d’appréhension, d’ennui, d’amour, plus aucune angoisse grâce à quelques injections et une bonne dose de médicaments quotidiens. C’est ce qu’aimerait Aude, ne plus souffrir du regard des autres, ne plus s’inquiéter de ne pas être à la hauteur. Ne plus juste faire semblant d’ignorer les moqueries de ses camarades de lycée mais au contraire les laisser glisser.

On a dit à Jeb que les émotions avaient détruit le monde ancien.

On lui a montré les images, quand Jeb était petit. Les images d’un monde ravagé par la colère, affaibli par la peur, dévoré par la tristesse, noué par le rejet, trompé par l’envie, floué par l’euphorie, tous ces instants de bonheur éphémères qui ne faisaient que guider les individus vers des heures plus sombres encore.

Niline n’a aucune attention pour lui, aucun geste de tendresse. Elle prend des médicaments qui l’aident à n’éprouver pour lui aucun sentiment. Jeb en souffre car tout ne s’est pas passé comme prévu entre les mains du préparateur : on ne lui a pas fait son injection et pour passer inaperçu, il doit faire semblant et affronter quantité d’émotions.

Tout comme Aude qui tombe amoureuse d’un beau surveillant. Le jeune est attentionné, il s’intéresse à elle, à ses goûts et l’écoute. Premier baiser, premier amour, premières émotions exaltantes pour Aude, qui bientôt se trouve prise dans un cauchemar qui la dépasse.

On voit assez rapidement où veut en venir Antoine Dole avec Naissance des coeurs de pierre. Il n’a pas besoin d’en faire long et va droit au but : que faire de toutes ces émotions quand on est adolescent ? Être amoureux ou en colère, avoir besoin d’amour et de tendresse : faut-il le montrer ou est-ce faire preuve de faiblesse ? N’y a-t-il pas quelqu’un qui va en profiter ? Faut-il être autre, sortir caparaçonné pour ne pas souffrir ? Est-ce être masochiste de penser que la souffrance fait grandir ? Sans émotions, serions-nous tous des machines ? Ne le sommes-nous pas déjà ?

Notre monde, le pays des coeurs de pierre

J’ai pris ce roman comme un appel à la jouissance de vivre, de tout vivre, même le chagrin, la déception, la douleur. Car ça vaut la peine d’être pleinement en vie.

.

Naissance des coeurs de pierre, Antoine Dole, Actes Sud Junior, août 2017, 146 pages, 14,50€

.
.

Pour recevoir un mail à chaque nouvel article publié :

.

On connaît bien la descendance littéraire de Dracula, oeuvre maîtresse de Bram Stoker, au moins dans ses versions anglophone et francophone. Ce qu'elle a pu inspirer aux divers hispanophones nous est beaucoup moins familier tant ils intéressent moins nos éditeurs. En matière d'hispano-américains, les Argentins et les Mexicains sont sans…
Voilà un drôle bouquin, vraiment original. Un peu foutraque aussi mais plaisir de lecture garanti si l'envie vous prend de sortir des sentiers battus. Jeune auteur espagnol écrivant ici en anglais, Edgar Cantero s'empare des codes du genre fantastique (ici autour de la maison hantée), de références à la fois…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *