Jeunesse

Sim Survivor – Loïc Le Borgne

Sim SurvivorUne grosse firme qui veut gagner de l’argent (vous l’avez reconnu, c’est le Grand Méchant), a inventé le jeu qui cartonne : Sim Survivor. La dixième saison commence, elle est diffusée dans le monde entier et les spectateurs peuvent la regarder en simulation et ainsi ressentir tout ce que les participants ressentent. Croient-ils…

Sandro est l’un de ces participants, bien malgré lui. Il a été enlevé à cause d’une certaine Ambra qui cherche à le rallier à la cause des plus démunis, ceux du Troisième cercle. Sandro s’en tape, il appartient au Deuxième : nanti et donc forcément égoïste, il ne cherche qu’à quitter le jeu pour retrouver sa petite famille et ses plaisirs de classe. Mais voilà, Ambra a un argument de poids pour le faire fléchir : Sim Survivor n’est pas une simulation, les participants meurent en vrai, faut vraiment faire quelque chose…

Des adolescents par couple qui meurent pendant un jeu retransmis dans tout le pays, et qui doit voir la victoire d’un seul. Oui, nous sommes bien dans l’univers de Hunger Games. Des épreuves donc, qui vont conduire les personnages d’île en île et voir se réduire le nombre des participants. Des alliances qui se créent, des trahisons qui déclenchent des bouderies qu’on sait d’avance éphémères. Des monstres.

S’il faut trouver un intérêt à Sim Survivor qui se présente comme un roman formaté écrit pour plaire à une majorité de lecteur à un moment donné, il se trouve dans les personnages. Ceux-ci sont en effet plutôt désagréables, voire insupportables, même si les « gentils » en sortent psychologiquement rachetés, on s’en doute.

J’ai lu jadis de très bons romans de Loïc Le Borgne, notamment Je suis ta nuit dont je me souviens encore huit ans après lecture. Il y avait dans ce livre une force et une originalité qui dénotaient une véritable personnalité d’écrivain. Ce qui n’est pas le cas ici.

Loïc Le Borgne sur Mes Imaginaires

.

Sim Survivor, Loïc Le Borgne, Scrinéo, octobre 2016, 350 pages, 16,90€

A lire aussi :

René – Disiz Nous sommes en 2025. Après un mandat de Premier ministre, Marine Le Pen est devenue présidente de la République. Elle a créé le RAT (Répression Armé...
Le dernier monde – Céline Minard Voilà, encore une fois, ça ne va pas être facile… Ne pas aller dans le sens du vent, surtout quand celui-ci est soufflé par Libération, Télérama, Le F...
Or not to be – Fabrice Colin "Que veut dire 'exister' ? Peut-on être à la fois soi et une autre personne ? Ou bien cette personne finit-elle par prendre votre place ?". C'est ce...
Les loups de Prague – Olivier Paquet Depuis plusieurs années déjà en France, il ne s'écrit plus grand-chose de passionnant, d'innovant ni de réjouissant en matière de littératures de l'Im...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *