Nominés GPI 2016


Logo GPI
Après la sélection annuelle en janvier, je vous présente avec plaisir la liste des ouvrages que nous avons nominés pour le Grand Prix de l’Imaginaire 2016. Les lauréats seront annoncés peu avant le festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo (14 – 16 mai 2016) où ils seront récompensés.

.

Roman francophone (5)

Francis BERTHELOT, Abîme du rêve (Dystopia)

Mika BIERMANN, Booming (Anacharsis)

David CALVO, Sous la colline (La Volte)

Laurent GENEFORT, Lum’en (Le Bélial’)

Stéphane PRZYBYLSKI, Le château des millions d’années (Le Bélial’)

.

Roman étranger (6)

Michel FABER, Le livre des choses étranges et nouvelles (L’Olivier)

Ann LECKIE, La justice de l’ancillaire (J’ai Lu)

Andri Snær MAGNASON, LoveStar (Zulma)

China MIEVILLE, Légationville (Fleuve)

Christopher PRIEST, L’Adjacent (Denoël)

Ben H. WINTERS, Dernier meurtre avant la fin du monde (Super 8 Éditions)

.

Nouvelle francophone (4)

Laurent GENEFORT, « Ethfrag » in Bifrost n° 78

Sébastien JUILLARD, Il faudrait pour grandir oublier la frontière (Scylla)

Jérôme NOIREZ, « Welcome Home » in Utopiales 2015 (Actu SF)

Bernard QUIRINY, Histoires assassines (Rivages)

.

Nouvelle étrangère (4)

Alex BURRETT, Ma chèvre s’est mangé les pattes (Aux Forges de Vulcain)

Ken LIU, La ménagerie de papier (Le Bélial’)

Mike RESNICK, « Le bazar aux merveilles d’Alastair Baffle » in Galaxies n° 34/76

Connie WILLIS, « Infiltration » in Les Veilleurs (J’ai Lu)

.

Roman jeunesse francophone (5)

Camille BRISSOT, Vagabonds des airs (L’Atalante)

Christelle DABOS, La Passe-miroir, tome 1 et tome 2 (Gallimard)

Florence HINCKEL, #Bleue (Syros)

Jérôme NOIREZ, Brainless (Gulf Stream)

Aurélie WELLENSTEIN, Le roi des fauves (Scrinéo)

.

Roman jeunesse étranger (5)

Ian BECK, Tom Cœurvaillant, tomes 1 à 3 (Mijade)

Neil GAIMAN, Par bonheur, le lait (Au Diable Vauvert)

David HOFMEYR, Stone Rider (Gallimard)

Mamare TOUNO, Log Horizon (Ofelbe)

Polly SHULMAN, La malédiction Grimm, tome 1 et tome 2 (Bayard)

.

Traduction (5)

Jacques BARBÉRI pour L’Evangile selon Eymerich de Valerio EVANGELISTI à La Volte

Pierre-Paul DURASTANTI pour La ménagerie de papier de Ken LIU (Le Bélial’)

Patrick MARCEL pour La justice de l’ancillaire de Ann LECKIE (J’ai Lu)

Nathalie MÈGE pour Légationville de China MIÉVILLE (Fleuve)

Miyako SLOCOMBE pour Le démon de l’île solitaire de Edogawa RANPO (Wombat)

.

Graphisme (6)

Xavier COLLETTE pour Le royaume immobile de Pierre PEVEL (Bragelonne)

Laurent GAPAILLARD pour La Passe-miroir, tome 1 et tome 2 de Christelle DABOS
(Gallimard)

Prince GIGI pour Sovok de Cédric FERRAND (Les Moutons électriques)

Hervé LEBLAN pour Janua Vera et Récits du Vieux royaume de Jean-Philippe JAWORSKI (Gallimard)

Aurélien POLICE pour L’été de l’infini de Christopher PRIEST (Le Bélial’) et Le roi des fauves d’Aurélie WELLENSTEIN (Scrinéo)

Jérôme ZONDER pour Galaxies n°36/78

.

Essai (5)

Les Chroniques de la science-fiction de Stephen BAXTER et Guy HALEY (Muttpop)

Constellations d’Anne BESSON (CNRS)

(Bé)vues du futur. Les imaginaires visuels de la dystopie (1840-1940), dirigé par Clément
DESSY et Valérie STIENON (Presses Universitaires du Septentrion)

Le guide Howard de Patrice LOUINET (ActuSF)

Effets spéciaux : deux siècles d’histoires de Pascal PINTEAU (Bragelonne)

.

Prix spécial (5)

Les éditions CALLIDOR pour la collection « L’Âge d’or de la fantasy » consacrée à la fantasy ancienne, inédite ou retraduite (trois titres parus)

Les éditions LA VOLTE pour l’intégrale de la série « Nicolas Eymerich » de Valerio Evangelisti

Francis BERTHELOT, les éditions Dystopia et Le Bélial’ pour l’achèvement et l’édition intégrale du « Rêve du démiurge »

Étienne BARILLIER, Arthur MORGAN et Nicolas MEUNIER pour La France steampunk (Mnémos)

Natacha Vas-Deyres et Richard Comballot pour les Carnets chronolytiques de Michel JEURY (Presses Universitaires de Bordeaux)

.

.
.

Pour recevoir un mail à chaque nouvel article publié :

.

Bon. Autant commencer par ça : je crois que je n’ai rien compris à ce livre. Rien de rien. Je n’ai même pas compris pourquoi les éditions Mnémos nous le présentent comme leur coup de cœur fantasy 2016. Parce que j’en ai déjà lu de la bonne fantasy chez Mnémos, même…
Après plusieurs dizaines de romans jeunesse résolument tournés vers la science-fiction, il semblerait que Danielle Martinigol s'intéresse aussi aujourd'hui à un autre genre : le roman historique. Les Pierres qui pleurent conjuguent les deux, tout en restant ancré dans notre présent. C'est fort, non ? Pierrel et Tim sont jumeaux…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Nominés GPI 2016

    • Sandrine Brugot Maillard Auteur de l’article

      J’en conclus que tu n’as pas apprécié l’exercice, pourtant difficile, de restitution dans une langue « genrée » d’un texte qui ne l’est pas…

      • lutin

        Effectivement !
        Ce n’est pas le fait d’avoir « genrer » le texte, c’est le choix de volontairement ne pas accorder en genre que j’ai trouvé bien trop artificiel.

        Le traducteur aurait utilisé par exemple : le cousin puis ailleurs la cousine, aurait davantage emporter mon adhésion, que la cousin et le cousine (idem avec prêtre, enfant,ect…)