iZombie saison 1


On peut dire sans trop se tromper que le zombie est aujourd’hui la créature privilégiée des concepteurs de mondes imaginaires. Le mort vivant se porte bien et le zombie quasi aussi bien qu’à la grande époque de Romero. Le sourire en plus.

Si les puristes lèvent les yeux au ciel ou s’énervent, les amateurs suivent le zombie dans ses mutations actuelles qui l’ont débarrassé de son odeur délétère, de son pas mécanique et de sa si fâcheuse tendance à dévorer les humains. Pas classe pour sortir en soirée. Aujourd’hui le zombie moderne vit en ville, au milieu de nous, il a un job, des soucis de famille, des peines de cœur. Enfin je dis « il », mais c’est surtout d’elle dont je parle ici, Olivia Moore (Rose McIver), dite Liv.

Rose McIver

Avant la fameuse soirée qui a changé sa vie, Liv était médecin, promise à une grande carrière. Elle avait un fiancé super canon et très compréhensif, nommé Major (Robert Buckley), des amis aussi. Mais voilà, la soirée sur le lac Washington a très mal tourné : après absorption d’une boisson douteuse et d’une drogue bizarre, les uns ont sauté sur les autres pour les bouffer. Liv a été griffée par un certain Blaine (David Anders, le Diable incarné) qui essayait de lui refiler de la drogue. Elle a été déclarée morte mais s’est réveillée pour dévorer le cerveau d’un autre mort. En toute discrétion.

Après une petite période post-traumatique, Liv se fait embaucher à la morgue : sous les « ordres » de son chef Ravi (Rahul Kohli), le seul à savoir qu’elle est une zombie, elle travaille voire même seconde la police de Seattle et en particulier le détective Clive Babinaux (Malcolm Goodwin).

iZombie 2

Rahul Kohli

Chaque épisode retrace une enquête et procède selon le même schéma : le cadavre arrive à la morgue où Liv mange un morceau de son cerveau. Elle a ainsi des visions (Babineaux la croit médium) qui lui permettent de faire avancer l’enquête.

D’un épisode à l’autre, le téléspectateur suit la vie de la jeune femme qui s’emploie à découvrir pourquoi et comment elle est devenue zombie. Ravi quant à lui cherche un remède. Elle a rompu avec Major, devenu donc son ex-fiancé, mais cède bientôt aux avances de Lowell (Bradley James, un vrai plaisir pour les yeux) qui, coup de chance, est lui aussi un zombie. Tous deux découvrent que Blaine (le séduisant méchant de l’histoire) approvisionne les riches zombies de son réseau en kidnappant et assassinant les jeunes fugueurs de la ville. Il a pour ça ouvert une boucherie tout à fait spécialisée.

David Anders

David Anders

Mais il va avoir un problème de taille parce que figurez-vous que Major est travailleur social. Oui, on veut nous faire croire que cet homme-là est travailleur social…

iZombie

Robert Buckley

Bon, ça ne cadre pas très bien, mais la vraisemblance n’est pas le souci majeur de la série. Ni la clarté des intrigues d’ailleurs car je dois bien avouer que certaines m’ont semblé assez embrouillées. L’accent est surtout mis sur la vie personnelle de Liv et sur l’humour. Par exemple, elle vit dans chaque épisode des états particuliers selon le cerveau qu’elle a mangé :

You are what you eat

Celui d’une buveuse la rend alcoolique, celui d’une cheerleader fait d’elle une idiote et celui d’un type de la mafia japonaise la rend imbattable au jujitsu. L’étape la plus difficile étant quand même d’avaler le cerveau d’un geek mort depuis deux semaines… Et de cuisiner les cerveaux.

Liv

Quand on l’énerve, elle passe en mode zombie, mais le reste du temps, elle est belle et fraîche, quoi qu’un peu pale. La pétillante et expressive Rose McIver fait le job à merveille.

La seule erreur de casting, c’est Robert Buckley, épatant en ex-fiancé mais pas crédible une minute en travailleur social qui défouraille, se fait tabasser et massacre du zombie comme personne.

Bref, plus grand-chose à voir avec le mort vivant en putréfaction sortant mécaniquement de sa tombe pour bouffer de l’humain. Parce qu’un zombie est un être humain comme les autres, avec les mêmes problèmes, plus quelques autres.

Bradley James

Bradley James

D’ailleurs, le treizième et dernier épisode de la cette saison 1 se termine sur un terrible cas de conscience : Liv est la seule immédiatement disponible à posséder le sang qui peut sauver la vie de son jeune frère. Maman le sait bien. Sauf que maman ne sait pas que sa petite Liv est une zombie et qu’elle ne peut pas, mais alors pas du tout donner le sang qu’elle n’a pas à son frère…

Réjouissez-vous, la série iZombie de Rob Thomas (créateur de Veronica Mars) débarquera à l’automne en France sur France 4.

Parce qu’il a étudié les ondes des oiseaux, le groupe fondé par LoveStar et qui porte son nom a enfin permis l’avènement d’une nouvelle race d’être humain : l’homme sans fil. Désormais plus besoin d’être branché, tout est dans votre cerveau, vos lunettes, à portée de vue et d’oreilles. Vous pouvez…
Ned Marriner, jeune Montréalais de quinze ans, séjourne en France aux côtés de son père, un photographe célèbre. Ce dernier doit prendre des photos pour illustrer un ouvrage historique sur la Provence. Pendant qu’avec ses assistants, il parcourt la région, son fils Ned se balade à Aix où il fait…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *