The Secret – Pascal Laugier


Complètement bluffée par ce film, par son excellent scénario qui balade le spectateur crédule, en jouant sur les codes du film d’angoisse, d’horreur et d’Amérique profonde. Difficile de ne pas en dire trop, car les retournements sont la matière même du scénario.

The Secret 1

Cold Rock est devenue une ville quasi abandonnée depuis que la mine a fermé. Les derniers habitants y vivent dans une grande misère sociale. Aussi, quand une jeune fille d’à peine dix-huit ans doit accoucher dans l’urgence, c’est dans une clinique de fortune qu’on l’emmène. Là, c’est Julia (Jessica Biel) qui officie, seule infirmière sans matériel ni médicaments. Grâce à elle, Cold Rock compte un bébé de plus.

Mais est-ce une bonne chose ? A Cold Rock les enfants disparaissent, beaucoup plus nombreux que partout ailleurs. Ils sont là puis tout à coup, ils n’y sont plus. On dit que c’est le Tall Man qui les enlève, certains prétendent même l’avoir vu. Le shérif (William B. Davis, « l’homme à la cigarette ») enquête mollement.

The Secret 2

Après le boulot, Julia passe au diner local : on s’inquiète de la disparition des enfants, on échafaude des théories, mais surtout on voudrait tenir le coupable et lui régler son compte. Julia rentre chez elle et retrouve son fils David sur lequel Christine veille pendant la journée. Le mari de Julia a disparu mais elle-même est très proche de son fils, elle joue avec lui, le dorlote.

Et arrive ce qu’on croit qu’il va arriver : dans la nuit, Julia entend un bruit. Elle se lève, trouve Christine ligotée : David a été enlevé. Julia va courir, poursuivre le fourgon dans lequel son fils vient d’être emporté, elle va lutter contre l’homme, se battre contre un chien, être enfermée, se libérer et se battre encore.

Comme une mère à laquelle on vient d’enlever son enfant.

The Secret 3

Ce film-là, on l’a déjà vu. Mais un film comme The Secret, rarement.

Tout au long des quarante premières minutes, le spectateur se fait son idée, fort des films du genre qu’il a déjà vus. Puis tout change, subrepticement, en changeant de point de vue.

C’est là qu’il ne faut plus rien dire, ne rien dévoiler de ce scénario malin, qui plan après plan aiguise l’attention du spectateur qui comprend doucement ce qui se joue à Cold Rock, ancienne ville minière croulant sous la misère.

Le réalisateur français Pascal Laugier filme superbement cette ville en voie d’extinction. Les gens vivent dans des baraques ou des caravanes entourées de bâtiments désaffectés, de carcasses de voitures. Les décors sont sordides, sombres mais sans outrance, juste la misère quotidienne. Les visages sont très humains. Les scènes de bar, là où se jouent l’ambigüité, sont particulièrement réalistes, et c’est là justement que se joue le twist interprétatif si habilement amené : le spectateur se croit en terrain connu, il pense savoir qui sont ces gens bas du front, près au lynchage, parce qu’il a déjà vu de nombreux films comme celui-là. Mais en fait non.

The Secret 5

Et pour couronner le tout, le fin mot de l’histoire est très dérangeant : que demander de plus ?

Précisons enfin que The Secret n’est pas un film d’horreur malgré son étiquette officielle : c’est un film qui travaille les codes du film d’horreur, et c’est bien plus intéressant.

 

The Secret de Pascal Laugier
Durée : 1 h 46 – Sortie nationale : 2012

 

.
.

Pour recevoir un mail à chaque nouvel article publié :

.

Cady est une Sinclair. Comme tous dans cette riche famille, elle a conscience d'être  "membre d'une caste privilégiée et exceptionnelle, quelqu'un dont la vie s'inscrit d'emblée dans la légende, pour la simple raison qu'[elle] fait partie de ce clan mythique". La fortune vient des grands-parents Sinclair, mais la grand-mère Tipper…
Jason n'était déjà pas grand-chose avant de mourir alors maintenant qu'il est un zombie, ou un revivant ou comme il vous plaira de l'appeler, il est encore plus con qu'avant. Il bafouille, n'arrive pas à penser plus de dix secondes de suite ni à se souvenir. Sauf s'il mange un…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “The Secret – Pascal Laugier