Adultes

Treize – Seth Patrick

Seth PatrickIls étaient morts et reviennent parmi nous. Pas de zombies cependant, même pas de retour à la vie. Ce que font les revivers, ces rares humains capables de faire parler les morts, c’est entrer en contact une dernière fois pour permettre par exemple à ceux qui sont morts violemment de faire leurs adieux à ceux qu’ils aimaient. On appelle ça la ressuscitation.

Belle trouvaille que ces revivers, due à un certain Daniel Harker, journaliste de son état. Il y a douze ans de ça, il a découvert une telle femme, qui a fait sa renommée et sa fortune. Elle lui a aussi valu un certain nombre d’ennemis, de ces Afterlifers opposés à la ressuscitation : laissons donc les morts en paix. Ces opposants sont cependant minoritaires car l’immense majorité de la population, après un certain scepticisme, accepte le phénomène.

Jonah Miller est un de ces revivers. Son talent s’est dévoilé alors qu’il n’était encore qu’un adolescent, à la mort de sa mère. Il travaille pour un institut de médecine légale et utilise ses compétences pour ramener à la vie des victimes afin d’éclaircir les circonstances de leur mort : certaines sont ainsi en mesure de dévoiler le nom de leur assassin. Et hop, affaire bouclée !

On suit Jonah Miller dans son quotidien de reviver, une activité pour le moins épuisante, tant physiquement qu’émotionnellement. D’autant plus que sa dernière ressuscitation ne s’est pas bien passée : il est certain qu’une créature maléfique s’est adressée à lui à travers la morte. On le croit victime d’hallucinations ; on lui conseille de se reposer. Mais Jonah est sûr de lui et se sent observé. Hallucinations encore ?

Ça commence plutôt bien cette histoire de ressuscitation : on évolue dans un univers d’enquêtes, de soupçons, Jonah Miller s’inquiète et Daniel Harker est kidnappé. On sait bien que le jeune reviver sympathique est menacé et qu’autour de lui, on ne prend pas au sérieux ses craintes légitimes. C’est ensuite que j’ai moins adhéré à l’intrigue qui se focalise sur un type qui souhaite effectivement faire revenir de l’au-delà des entités bienveillantes qui ne demandent qu’à revenir. Bien évidemment, il se goure, Jonah et le lecteur le savent bien : ce ne sont rien que des méchants qui cherchent une porte d’entrée (ou de sortie, comme on voudra), genre Grands Anciens. A dire vrai, tout ça devient assez confus. Reste le personnage de Jonah Miller, consistant, attachant, original : va-t-il s’en sortir ? Il y a des chances puisque Treize est le premier tome d’une trilogie…

 

Treize (Reviver, 2013) de Seth Patrick traduit de l’anglais (irlandais) par Diniz Galhos, Super 8 Editions, novembre 2014, 565 pages, 21€

 

A lire aussi :

Version officielle – James Renner La très courte biographie de James Renner fournie par Super 8 Editions nous apprend qu'il "enseigne la composition anglaise à l'université d'Etat de K...
Le livre des choses perdues – John Connolly Quel livre, mes amis, quel livre ! Il ne m'arrive pas souvent que mes lectures me poursuivent la nuit, mais là, j'ai rêvé que je chevauchais...
Tout ce que nous aurions pu être toi et moi…... Littérairement curieuse et actuellement plongée dans une période hispanisante, je ne pouvais que m’intéresser à ce livre au titre aussi accrocheur q...
L’obsession – James Renner L’équipe de Sonatine + Fabrice Colin pour une nouvelle maison d’édition, c’est tentant. Surtout quand elle déclare d’emblée vouloir dénicher nos genre...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

2 Comments

  • Lorhkan

    C’est vrai que l’idée de départ est intéressante, mais le coup du type qui veut faire un truc bien mais dont on sait évidemment qu’il se trompe et que ça court à la catastrophe, c’est du vu et revu… Dommage, mais peut-être la suite redressera-t-elle la barre ?

    • Sandrine Brugot Maillard

      Ben oui, et c’est ce qui m’a étonnée car jusqu’à présent, je n’avais lu que du très original chez Super 8 Editions… Et je me demande bien ce que l’auteur va écrire comme suite vu la situation dans laquelle se trouvent les personnages à la fin : pour moi, ça sent le new age et ça ne me plait pas bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *