Adultes

Silo origines – Hugh Howey

Silo originesSilo origines, c’est un peu tout-ce-que-vous-avez-voulu-savoir-sur-Silo, ou presque… Alors à toi lecteur qui malgré les recommandations nombreuses des amateurs n’as pas encore lu le premier roman de Hugh Howey, il t’est conseillé de le faire séance tenante (très bon thriller de vacances), et de ne surtout pas chercher à connaître les secrets que dévoile ce second tome, qui chronologiquement se situe avant.

Car Silo origines a pour ambition d’expliquer comment l’humanité est arrivée à vivre dans des silos. Ce qui d’une certaine façon, nuit à la tension dramatique de cet opus que j’ai trouvé moins prenant que le précédent. L’exemple de Solo me semble le plus parlant : on sait ce qui va lui arriver puisqu’on l’a déjà rencontré, alors il m’a semblé un peu long de raconter les événements depuis son enfermement jusqu’à…

Le récit se fait d’abord double, le lecteur suivant Donald Keene en 2049, jeune député très naïf et obéissant, éperdu de reconnaissance envers le sénateur Thurman. Ce dernier lui demande de retourner à ses premières amours étudiantes en dessinant les plans d’une gigantesque tour destinée à être enterrée. En effet, sur un site qui réceptionnera sous peu les déchets nucléaires du monde entier, il faut prévoir une solution de repli pour les ouvriers en cas d’accident… En 2110, Troy se réveille après avoir été cryogénisé. Il doit accomplir un certain nombre de taches pendant sa faction, avant d’être à nouveau endormi. Une de ses responsabilités est de signer la mise à mort des habitants de tout un silo. Il ne devrait pas avoir de regrets, ni de souvenirs, car il est bel et bien drogué. Mais des images affluent et avec elles, les interrogations.

On suit également le récit d’un certain nombre d’habitants des silos, ce qui nous ramène au tome précédent, sans cependant toute son intensité. Hugh Howey a eu à mon avis le tort de construire ce second tome autour d’un personnage bien trop naïf : jamais il n’envisage l’ampleur de ce qu’il accomplit, alors que le lecteur sait à quoi aboutiront travaux et recherches. Ce décalage affaiblit  l’intensité de la narration. De même que les incessants changements d’époques d’un chapitre à l’autre qui ralentissent trop souvent le récit sans aiguiser le suspens.

Il reste cependant un grand nombre de questions sans réponse, puisqu’il reste un troisième tome à cette saga. Qui sortira des silos ? Dans quel état ? Comment s’organiseront les survivants ? Y en a-t-il  d’autres ailleurs ? Saura-t-on enfin la véritable raison d’être de ces silos ?

Hugh Howey sur Mes Imaginaires

 

Silo origines (Shift, 2013), Hugh Howey traduit de l’anglais (américain) par Laure Manceau, Actes Sud (Exofictions), mai 2014, 564 pages, 23.50€

 

A lire aussi :

Le grand n’importe quoi – J.M. Erre Vous l'ignorez certainement, mais il existe un village en France pour la science-fiction : Gourdiflot-le-Bombé. Il s'y trouve un nombre impressionnant...
Le Domaine – Jo Witek Ce n'est pas de gaité de coeur que Gabriel, seize ans, accompagne sa mère au Domaine. Celle-ci vient d'y être embauchée comme domestique et va devoir ...
Le mystère du lac – Robert McCammon Alors qu’il n’a que douze ans, Cory assiste à un accident qui va marquer sa vie : une voiture sort de la route et plonge dans le lac. Son père plong...
Abraham Lincoln, chasseur de vampires – Seth... Il y a quelque mois, j’ai lu la biographie romancée d’Abraham Lincoln par Gore Vidal. Près de huit cents pages grand format consacrées uniquement au...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

11 Comments

    • Sandrine Brugot Maillard

      J’aurais parié que tu avais déjà lu le premier, vraiment très réussi. Je chipote un peu sur celui-là, mais tous les billets que j’ai lus jusqu’à présent sont très positifs.

  • Lorhkan

    Tout l’intérêt de ce roman se situe dans l’éclaircissement des mystères du tome 1. De fait, les parties passionnantes sont celles qui se rapportent à Donald Kearney et Troy.
    Le reste, intéressant tout de même, n’évitent pas les longueurs (notamment Solo).
    Reste finalement un nouveau page-turner. Vivement le tome 3, qu’on ait le fin mot de l’histoire !

    • Sandrine Brugot Maillard

      Oui, l’intérêt porte principalement sur Donald, c’est pourquoi je trouve dommage qu’il soit si fade… Mais j’ai quand même hâte de lire le tome 3.

      • Sandrine Brugot Maillard

        Oui. Tu peux lire ce tome 2 avant le 1 puisque l’action chronologiquement se passe avant. Mais dans ce cas, 90% du suspens et de l’intérêt du tome 1 disparaissent parce qu’en fait le lecteur (comme les personnages) ne sait pas où / quand / comment / pourquoi de la situation. Le tome 2 apporte des réponses aux trois premières interrogations et des débuts de réponses à pourquoi. Le tome 2 devrait clarifier le tout. Donc aucun tome ne peut se lire indépendamment. Et mieux vaut respecter l’ordre de parution.

  • Acr0

    Je pense que je n’aurai pas accroché à la série si j’avais lu celui-ci en premier. La tension dramatique a beaucoup joué dans ce premier volume et si elle n’est pas aussi forte, elle est de un autre genre avec ce deuxième opus. A l’inverse de toi, j’ai beaucoup apprécié de suivre Solo.

    • Sandrine Brugot Maillard

      Tout à fait d’accord : heureusement que ce tome 1 (chronologiquement) arrive après sa suite. Je ne doute pas que le rythme « page turner » soit de retour pour le dernier tome.

  • Emmanuel

    Tu recommandes la lecture du premier opus de Silo (ce que j’aurais du mal à faire, mais la discussion est acceptable). Mais n’aurais-tu pas oublié de répondre à la question piège dans cette croute mais efficace chronique, à savoir : « Est-ce que la lecture de ce deuxième tome de la trilogie mérite un passage chez le libraire ? »

    • Sandrine Brugot Maillard

      Je dirais oui rien que parce que je pense que le trois vaut vraiment le coup. S’il n’y avait pas de troisième, je dirais non, pas indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *