Adultes

Je suis ton ombre – Morgane Caussarieu

Je suis ton ombreChoisir d’écrire sur les vampires aujourd’hui relève du défi. Qu’on les choisisse glamours ou horrifiques, ils seront comparés, mesurés, analysés. Je suis ton ombre n’échappera pas à quelques comparaisons avec certains Grands Anciens, et non des moindres. Car la terre de Louisiane est déjà largement hantée par ces êtres maléfiques…

Poil de Carotte grandit dans un village du Sud Ouest, du genre blockhaus et bord de mer. Misère sociale aussi car le gamin vit à l’écart grâce à l’aide sociale de son père handicapé. Un drame a couté la vie à Paul son frère jumeau et à sa mère, drame dont on devine peu à peu qu’il est à l’origine. Poil de Carotte est ami, faute de mieux, avec le P’tit Gros, gosse de riche dont personne ne veut pour ami ; ensemble ils s’aménagent un blockhaus pour en faire une cabane. Mais Poil de Carotte, c’est Timmy qu’il admire, le caïd de la cour, plus vieux que tous les autres, plus arrogant, celui qui le frappe et qu’il voudrait impressionner. Même s’il faut pour ça sacrifier le P’tit Gros…

Dans une ferme abandonnée récemment détruite par les flammes, Poil de Carotte découvre un carnet. Il y croise aussi des êtres disparus, et bientôt un chat noir qui parle. Le jeune garçon va se plonger avec délectation dans le carnet qui renferme le récit de la vie de deux frères dans la Louisiane du XVIIIeme siècle. Leurs parents sont partis faire fortune au Nouveau Monde où ils n’ont trouvé que la misère, au point de vendre leurs fils jumeaux à un mystérieux aristocrate très attentionné. Ils deviennent les esclaves sexuels de ce pervers et de son ami poudré.

Morgane Caussarieu n’épargne pas grand-chose à ses personnages ni à son lecteur. Il arrive des choses horribles aux enfants de Je suis ton ombre, ceux d’Amérique comme ceux d’Aquitaine. Et parce que lecteur est habitué à ce que les jeunes héros soient épargnés, à ce qu’ils sortent grandis et moralement supérieurs de leurs épreuves, on se murmure à plusieurs reprises en lisant : « non pas ça, non, il ne va pas faire ça… ». Et si… L’enfance selon Morgane Caussarieu est une période très cruelle. Poil de Carotte est prêt à tout pour être aimé, absolument tout et le malheur lui a ôté toute barrière morale. Sa chute est aussi fascinante qu’effrayante.

L’auteur fouille la tradition vampirique et la rattache à des origines africaines. Fondamentalement, être vampire, c’est être libre, choisir et s’affranchir. Il n’y a plus de lois, de respect ni d’éthique mais un état de jouissance violente qui ne tolère aucune insatisfaction.

Morgane Caussarieu jouit elle aussi de cette liberté, faisant fi de certaines conventions romanesques. Elle travaille la langue avec brio pour restituer celle du jeune garçon d’aujourd’hui et celle des jumeaux d’hier, sans trop en faire. Ce style porte l’alternance des intrigues, aussi angoissantes l’une que l’autre. Angoissantes et glauques parce que dérangeantes. Toutes deux racontent l’enfance malheureuse, la blessure essentielle née du manque d’amour et de la violence.

 

Je suis ton ombre, Morganne Caussarieu, Mnémos, juin 2014, 281 pages, 20€

 

A lire aussi :

Novice – Octavia Butler Une jeune fille se réveille. Elle est blessée, ne sait plus qui elle est ni où elle est. Autour d'elle, tout n'est que ruines et désolation. Un homm...
Le successeur de pierre – Jean-Michel Truong Roman touffu, roman parfois ardu, mais roman stimulant, aux multiples pistes de réflexion. L'intrigue est assez complexe, mais je vais tenter d'en...
Total chaos – Luc Fivet Paris : 2017. François Sacco est flic, pas particulièrement brillant, usant de jazz pour subsister et de coke dans les pires moments. Le roman débute ...
La maison du vampire – George Sylvester Vier... Ernest Fielding, jeune écrivain ambitieux, est fasciné par Reginald Clarke, comme le furent avant lui le peintre Ethel Brandenbourg et Abel Felton, je...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *