Adultes

L’étrange affaire de Spring Heeled Jack – Mark Hodder

HodderVoici un livre qui tient les promesses qu’il affiche : la couverture, la tranche dorée et le genre (steampunk) laissent présager un bon moment de divertissement très british. Et effectivement, aventure, enquête et reine Victoria sont au rendez-vous, de même que d’improbables machines propres au cahier des charges d’un genre qui fait dans le clinquant.

Mark Hodder apporte comme il se doit un soin tout particulier au cadre, ce Londres alternatif du XIXe siècle, mais aussi aux personnages qu’il emprunte à l’Histoire. Le choix de sir Richard Francis Burton s’avère excellent (Philip José Farmer le savait aussi) puisqu’il fut un roman à lui tout seul : tout à la fois érudit et aventurier, il crapahuta jusqu’en Afrique à la recherche de la source du Nil. C’est alors que la bataille fait rage autour de cette découverte et de son emplacement que commence le roman de Mark Hodder, en 1861, alors que John Speke, qui fut compagnon d’aventure de Burton mais désormais son rival,  est à l’agonie.

Burton est recruté et devient agent de la Couronne, au service du roi Albert (la reine Victoria ayant été assassinée en 1840 par un certain Edward Oxford). Il doit enquêter sur la présence au cœur de Londres d’étranges créatures mi-hommes, mi-loups qui enlèvent des petits ramoneurs. Cette enquête se doublera d’une seconde quand l’inspecteur Trounce, que tout le monde prend pour un fou, lui fera part de son obsession pour un certain Spring Heeled Jack, un homme monté sur des échasses à ressorts apparaissant de loin en loin à des femmes et des jeunes filles. Il les maltraite, cherchant à les déshabiller, et certaines en restent traumatisées. Aux côtés de Burton pour l’épauler, son antithèse : le poète libertin, adepte de Sade, Algernon Swinburne, qui apporte une touche d’humour bienvenue.

On part donc dans une trame assez classique, qui évolue doucement, le plaisir de lecture s’augmentant considérablement de la rencontre avec certains personnages ayant effectivement existé : Oscar Wilde, Gustave Doré, et quelques poètes plus connus des Anglais que de nous… J’ai apprécié que certains grands noms de l’Histoire britannique ne soient pas des héros, bien au contraire. Ainsi rencontre-t-on Darwin et Florence Nightingale, entre autres, sous des jours tout à fait originaux. Le roman prend ensuite une direction inattendue avec l’apparition d’un voyageur du temps dans la deuxième partie. Je ne dévoilerai qu’un petit pan de l’intrigue en disant qu’il s’appelle lui aussi Edward Oxford.

Steampunk, uchronie et voyage dans le temps : rien de moins que trois genres pour un roman d’aventure rocambolesque, parfois complètement loufoque, mais c’est un des plaisirs du genre. Mark Hodder invente comme il se doit des machines hybrides (du crabe éboueur au chat spoussière) et une société où la caste des Technologistes s’oppose à celle des Libertins. Et là où Mark Hodder construit une intrigue cohérente et pas seulement un mélange des genres, c’est que les voyages dans le temps sont à l’origine de l’uchronie et du steampunk. Tout à fait cohérent.

L’étrange affaire de Spring Heeled Jack (The strange Affair of Spring Heeled Jack, 2010), Mark Hodder traduit de l’anglais par Olivier Debernard, Bragelonne, avril 2013, 501 pages, 28€

 

A lire aussi :

Les Chroniques des Ravens / 3 – James Barcla... Voici enfin le troisième épisode des Chroniques des Ravens. Six années se sont écoulées depuis la fin du second épisode et l'enfant d'Erienne et Den...
Enig Marcheur – Russell Hoban Présentation : Dans un futur lointain, après que les feux nucléaires ont ravagé le monde - le Grand Boum -, ce qui reste des hommes est revenu à l'âge...
Neverwhere – Neil Gaiman Neverwhere est connu en France comme un livre de Neil Gaiman, un des modèles de la fantasy urbaine. Mais en Grande-Bretagne, c’est avant tout une sé...
Auprès de moi toujours – Kazuo Ishiguro Pas facile de parler d'un livre à révélation. Si vous ne voulez pas savoir ce qu'il est préférable d'ignorer en commençant ce roman, mieux vaut ne pas...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *