Jeunesse

Treize jours avant minuit – Patrick Carman

Patrick Carman.pngJacob Fielding, héroe de Patrick Carman et lycéen de quinze ans, vient de perdre son père adoptif dans un accident de voiture dont lui est sorti indemne. Juste avant de percuter l’arbre fatal à cent kilomètres heure, M. Fielding a prononcé une phrase mystérieuse : « tu es indestructible ». Ce sont ces mêmes mots que Jacob écrit sur le plâtre d’Ophélia James, dite Oh, une nouvelle arrivée au miteux lycée catholique Sainte-Croix pendant la semaine d’absence qui a suivi son deuil. Il est immédiatement attiré par cette fille superbe que lui présente son seul ami Milo.

Les trois adolescents comprennent bientôt que Jacob détient un pouvoir, celui de l’indestructibilité et qu’il peut le passer momentanément à d’autres personnes. Pour leur sauver la vie par exemple. Oh, un brin casse-cou, se livre à toute sorte d’expériences sur son skate, pour éprouver enfin des sensations inédites sans crainte de se blesser. Mais bientôt, elle se met en tête de sauver des personnes en danger : elle se branche sur les infos en continue pour que Jacob passe son pouvoir à des gens menacés de mort imminente. Sans en comprendre la raison, Jacob sent que son pouvoir a d’autres implications, qu’il devient furieux à chaque fois qu’il le passe à quelqu’un, même pour une courte période.

Ce roman de Patrick Carman est construit comme un compte à rebours : Jacob, la narrateur, informe le lecteur dans les premières pages qu’il est dans une situation très dangereuse et les chapitres suivants remontent le temps depuis treize jours avant cette situation. De quoi attiser le suspens et créer un bon page turner. Qui se double de quelques réflexions sur le hasard, le pouvoir, la mort : qui peut défier la mort et pourquoi ? Quelle légitimité y a-t-il à utiliser un pouvoir d’indestructibilité sur telle personne plutôt qu’une autre ?

Quelques longueurs cependant, notamment quand les jeunes gens testent les possibilités engendrées par ce nouveau pouvoir : peut-on le passer à n’importe qui, à distance, à plusieurs personnes ? Ils se blessent, se mettent dans des situations dangereuses pour découvrir jusqu’où ils peuvent aller.

Treize jours avant minuit de Patrick Carman est un traditionnel roman de lycéens américains qui se trouvent pris dans une aventure qui les dépasse. A ce titre, il ne manque ni d’action ni d’une intrigue sentimentale, éléments de base auxquels s’ajoute une amorce de réflexion sur l’exercice du pouvoir.

Treize jours avant minuit (Thirteen Days to Midnight, 2010), Patrick Carman traduit de l’anglais (américain) par Danièle Laruelle, Bayard Jeunesse, mars 2013, 301 pages, 14.90€

A lire aussi :

La forêt des damnés – Carrie Ryan Mary vit enfermée, comme tous ceux de son village, depuis toujours. De l’autre côté du grillage il y a les damnés, ceux qui sont morts et revenus les ...
A comme aujourd’hui – David Levithan Dans le roman de David Levithan, A se réveille chaque matin dans le corps d’une personne différente. Toujours âgé de seize ans, il est tantôt fille, t...
Peur Express – Jo Witek Quelques jours avant Noël, le TGV Paris-Perpignan part bondé alors qu’il neige abondamment. Une conductrice, deux chefs de bord, une serveuse en voi...
L’éternéant – Neal Shusterman Lors d'un accident de voiture, la voiture du père de Nick percute celle du père d'Allie : les deux jeunes adolescents meurent sur le coup et tombent e...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *