Jeunesse

Black Rain S01//E1-2 – Chris Debien

Debien-1.jpgImmergés dans l’Inside, Adam et Vince sont beaucoup plus vivants que dans la vraie vie. Normal, tous deux vivent dans un hôpital psychiatrique où ils sont soignés pour des troubles graves. Quand débute le premier épisode de la première saison de cette série, les deux jeunes gens sont plongés dans la réalité virtuelle, au milieu d’une zone urbaine dévastée et battue par la pluie. Grâce à un esprit d’analyse et une réactivité dont ils ne peuvent faire preuve dans la réalité, ils échappent à bien des pièges, bien des poursuivants. Ainsi cet univers virtuel qui les stimule est-il censé les soigner. Quelque chose semble pourtant différent cette fois : les dangers sont plus nombreux et réalistes,  et surtout, une femme apparaît à Adam, qui le guide et l’aide dans cette mission très particulière. C’est une Yuki-Onna.

Ce roman démarre en pleine action : le lecteur est emporté sur les pas d’Adam et Vince sans le moindre temps mort. L’auteur sème ici et là quelques indices tendant à faire comprendre qu’il s’agit d’une réalité virtuelle à visée thérapeutique. Cependant, comme Adam qui s’interroge sur ce qu’il voit et ressent puisqu’il est schizophrène, le lecteur se demande si ce que « vit » l’adolescent dans l’Inside est si virtuel que ça. C’est dans la seconde partie du roman (l’épisode deux donc) que les deux jeunes gens retrouvent leur identité propre et leur vie dans le Centre. Comme l’une des adolescentes de la bande des « Insoumis », le lecteur se prend à penser que celui-ci n’est pas aussi bienveillant qu’il y parait. Le docteur Grüber a reçu beaucoup d’argent pour expérimenter ces plongées dans l’Inside censées aider les jeunes patients. Mais en raison d’un drame personnel qui apparaît en fin de volume, il a autorisé des expériences parallèles qui s’avèrent dangereuses : des individus soupçonnés d’être des psychopathes sont plongés dans l’Inside avec les jeunes patients afin d’étudier leur comportement. Les jeunes patients servent donc de cobayes…

Voilà une utilisation très intéressante du thème de la réalité virtuelle. Beaucoup de références (cinéma, séries télé, musique, mangas, jeux vidéo) saturent quelque peu le texte et les non initiés s’y noieront peut-être rapidement. Ce qui serait dommage car l’auteur va bien au-delà de l’immersion dans un univers parallèle. Le thème de la maladie mentale est très présent, de même que ceux de la responsabilité et de l’expérimentation. Chris Debien est responsable des urgences psychiatriques à Lille, il connaît son sujet et sait surtout en tirer un roman passionnant.

L’univers, l’ambiance et les personnages mis en place sont très originaux et parfaitement cohérents. Réalité virtuelle et schizophrénie se mêlent pour brouiller les pistes, au gré des voix inquiétantes qui résonnent en Adam.

Chris Debien sur Mes Imaginaires.

 

Black Rain S01//E1-2, Chris Debien, Flammarion, janvier 2010, 307 pages, 15€

A lire aussi :

Virus 57 – Lambert et VanSteen Si votre ado ne lit plus. Si vous avez envie de le scotcher avec un thriller prenant et bien construit : Virus 57 est fait pour vous, et pour lui. To...
Hantés – Anne Fakhouri Samuel, seize ans, vient de quitter son lycée parisien pour un établissement de banlieue en espérant que sa scolarité s’y déroulera mieux. Il est inst...
Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur... C'est l'histoire d'un petit garçon de trente ans qui vient de perdre sa maman. Alors comme tous les petits garçons, il s'invente des histoires pour su...
Panorama illustré de la fantasy et du merveilleux ... Il est des livres qui contiennent des heures de lecture et de plaisir, des livres qui vous emmènent ailleurs, jadis, vers d'autres cieux. Ce Panoram...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *