BD/Mangas

Turf – Ross & Edwards

Février 1929, New York. Alors que la Prohibition déchaîne les gangs de plus en plus puissants, la maison Dragonmir, vampires venus de Roumanie, décide de prendre le contrôle de la ville et d’exercer sa loi. Pour ça, Stefan, le cadet, commence par éliminer Bava (Mario Bava…) et ses hommes. Un flic corrompu, violent et meurtrier, Pete O’Leary,  les y aide tout comme il ne réprime pas les livraisons de sang qu’ils font acheminer depuis le Canada.

Turf-1.jpg
Gregori Dragonmir, l’aîné à la tête du clan Strigoli est partisan de la paix avec les humains. Il ne se nourrit plus que du sang d’animaux ce qui l’affaiblit et permet bientôt à son frère de prendre sa place.

Susie Randall, jeune et intrépide journaliste au Herald souhaite enquêter sur la guerre des gangs et décrocher un scoop. Mais au cours d’un affrontement entre gangs et vampires, elle est faite prisonnière. 

Pendant qu’ils s’entretuent, un vaisseau  cargo xhilm s’écrase suite à une bataille spatiale près de Coney Island avec à son bord des contrebandiers de l’espace, Squeed et Prin, ainsi qu’une cargaison d’armes volées et d’alcool. Eddie Falco, chef de gang fait alliance avec Squeed, seul survivant du vaisseau. 

Turf-3.jpgLes  Strigoli eux attendent sous peu le retour de l’ancêtre et l’accomplissement de la prophétie qui les rendra maîtres des humains avant que ceux-ci ne deviennent trop puissants et ne les exterminent tous. Stefan Dragonmir prend la tête du mouvement, sans savoir qu’il est manipulé par Vaseli, le major d’homme. C’est que Stefan et Gregori sont des sangs-mêlés, nés d’une mère humaine. 

Les forces en présence ne sont pas toujours très claires à mes yeux, mais ce qui l’est, c’est le bain de sang final, des pages et des pages de combats entre hommes et vampires, avec humains pendus aux arbres par dizaines, égorgements, rayons-de-la-mort-qui-tue (ceux des ET alliés aux humains) et monstre atroce venu du fin fond des âges et très très en colère. 

Turf-2.jpg

On l’aura compris, Jonathan Ross ne craint pas le mélange des genres : vampires contre aliens en temps de Prohibition, rien de plus original. Le graphisme rend très bien compte de l’ambiance rétro et plonge le lecteur dans un New York sombre des bas-fonds que le sang et les flammes rougissent au final. Si on se perd un peu parmi les gangs dans le premier tome, l’intrigue se resserre dans le second autour de la lutte des humains contre les vampires et l’avènement du tueur d’hommes. Qui advient comme il se doit dans un déluge de sang et de gigantisme délirant dont personnellement je ne suis pas fan.  

Tout ça à des lieues de ce que publie d’habitude Emmanuel Proust (éditeur de Pascal Croci).


Turf, tomes 1 & 2 (2010), Jonathan Ross (scénario) et Tommy Lee Edwards (dessin), Emmanuel Proust (Atmosphère), avril et mai 2012, 15.50€ pièce

A lire aussi :

La singulière tristesse du gâteau au citron –... Quel ennui que ce livre d'Aimee Bender ! Qui pourtant ressemble de loin (quand on ne l'a pas encore ouvert) à une douce fable sur l'enfance et la diff...
Grendel – John Gardner Je n'ai malheureusement pas lu Beowulf, poème majeur de la littérature anglo-saxonne, écrit au VIIe siècle et retraçant les exploits du héros éponyme....
Le cimetière des saints – Richard Paul Russo... Les amateurs de SF ont découvert l'an passé Richard Paul Russo avec La nef des fous qui, en plus d'être un bon space opera, fut un succès commercial p...
Windhaven – George R.R. Martin & Lisa T... Un archipel battu par les vents ; des dizaines de petites îles qui ne peuvent communiquer que grâce aux aériens, ces hommes et femmes volants. Leurs a...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *