Jeunesse

Time Riders / 1 – Alex Scarrow

Scarrow-1.jpg« Time Riders » est une série qui va tambour battant : trois volumes parus en 2012 et un rythme narratif à essouffler le lecteur. La thématique, les voyages dans le temps, n’est pas très originale, mais la jeunesse des protagonistes et la richesse de l’intrigue la dépoussièrent au mieux.

Le mystérieux Foster est parvenu à monter une équipe : il a récupéré Liam, Maddy et Sal au moment même où ils allaient mourir. Liam était à bord du Titanic et Maddy d’un avion qui en 2010 allait exploser en vol au-dessus de New York. Saleena vient de Mumbai en 2026. Ils ont été choisis pour leurs capacités, mais Foster ne leur explique pas vraiment les ambitions de l’agence à laquelle ils appartiennent désormais. Ils comprennent qu’ils doivent rectifier l’Histoire au cas où elle serait altérée. Pourquoi, comment ? C’est ce qu’il n’explique pas. Les trois jeunes gens, leur mentor et un clone terriblement humain sont enfermés dans une boucle temporelle formée par la répétition des 10 et 11 septembre 2001 à New York. Ils observent la ville, à l’abri des regards suspicieux puisque la population a à ce moment-là bien d’autres choses à faire que de s’occuper de gamins trop observateurs.

Pour leur première mission, Liam et Bob le clone vont se retrouver à Washington en 1956, alors que les Etats-Unis sont en train de capituler devant l’invasion allemande. Le troisième Reich s’étend déjà sur une grande partie de l’Europe et l’Amérique n’est plus qu’un détail. C’est qu’en 1941, Hitler a brusquement décidé de ne pas envahir la Russie soviétique. D’ailleurs de Führer-là n’a pas fait long feu, remplacé par un certain Kramer, surgi de nulle part un 15 avril 1941. Surgi en fait du futur, le lecteur le sait, puisqu’il suit Paul Kramer et ses troupes en 2066 : il fait fonctionner une machine à voyager dans le temps reléguée dans un musée pour se rendre en 1941 et changer l’Histoire. Le lecteur croit naïvement que Kramer souhaite contrecarrer les plans d’Hitler, mais il n’en est rien. Il ne veut rien moins que sa place, en s’assurant de la victoire grâce à l’alliance soviétique. Cependant, Kramer n’est pas un belliqueux, pas plus qu’un bourreau. Ce qu’il souhaite, c’est changer l’avenir de la planète qui à son époque, en 2066, est surpeuplée, polluée et quasi invivable. Pourtant le New York de 2001 altéré par Kramer ne sera pas plus riant que le vrai, il sera dictatorial, voire cauchemardesque.

Une bonne surprise que ce premier tome en raison de l’originalité du propos. Alex Scarrow fuit le manichéisme et les bons sentiments et propulse ses jeunes héros dans des situations inattendues. Le personnage de Kramer est tout à fait intéressant, il donne à réfléchir, lui qui souhaite à la base le bien de l’humanité se transforme en instrument de destruction. Car les événements ne se manient pas facilement, même quand on en connait une partie.

Bien que la priorité soit au divertissement et à l’action, quelques pistes peuvent mener à une réflexion intéressante. Alex Scarrow choisit pour ce premier volume d’une série qui doit en compter neuf, le thème rebattu de la Seconde Guerre mondiale qui a pour avantage d’inscrire l’intrigue en territoire connu : aussi mauvais soit-il en histoire, le lecteur d’environ treize quatorze ans sait que l’Allemagne a perdu la guerre. On peut dès lors facilement développer toutes sortes d’uchronies qui sont autant d’histoires parallèles à ce qui aurait pu se passer si…

Time Riders – 1 (2010), Alex Scarrow traduit de l’anglais par Aude Lemoine, Nathan, janvier 2012, 444 pages, 15.50€

A lire aussi :

Le lion de Macédoine – David Gemmell Le lion de Macédoine : Parmenion est un sang-mêlé : Spartiate de père et Macédonien de mère, il est rejeté par les autres jeunes gens qui s'entraîne...
Le bouclier du temps / 1 – Johan Heliot ... David Grendel vit dans une institution anglaise de luxe. Il ne connaît pas sa famille, son unique contact avec la France étant James, majordome styl...
Dark Moon – David Gemmell La Guerre de la Perle bat son plein, les Quatre Duchés s'affrontent. L'ambitieux duc Sirano parvient à s'emparer de la Perle qui recèle toute la m...
La seconde vie de d’Artagnan – Jean-Lu... On savait d’Artagnan homme d’aventures. En bon héros dumasien, il a beaucoup affronté et s’est sorti de bien des situations. Mais il ne s’attendait ce...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *