Adultes

La vie secrète et remarquable de Tink Puddah – Nick DiChario

Tink PuddahTink Puddah : drôle de nom pour un drôle de personnage. Deux entités extraterrestres en provenance de l’Eauspace se trouvent sur Terre alors que la femme donne le jour à un enfant. Nous sommes aux Etats-Unis en 1845, Nif et Ru Puddah se meurent sous les crocs de chiens. Leur maître achève Nif d’un coup de plomb dans la cervelle et recueille leur fils Tink, dont la transformation en terrien n’est pas achevée. Toute sa vie il aura l’aspect d’un rachitique gamin bleu.

Sa vie ne sera d’ailleurs pas bien longue puisque grâce à une alternance des chapitres, on apprend que Tink est mort en 1860, d’un coup de carabine comme son père. C’est le pasteur Jacob Piersol qui officie lors d’une cérémonie de recueillement qui se transforme pour lui en moment de vérité tant il y découvre que ses paroissiens lui cachaient bien des choses sur Tink. Toute sa courte vie, il les a aidés à vaincre leurs malheurs, avec générosité et désintérêt. Ce n’était pourtant pas un bon chrétien ce Tink, même pas un humain… Difficile pour Jacob Piersol de s’avouer que cette créature impie était plus efficace que lui. C’est peut-être à force de s’interroger et de se remettre en question que Tink Puddah lui apparait après sa mort et qu’il voit en lui une nouvelle réincarnation du Messie. Dès lors, il part sur les routes prêcher la Bonne Nouvelle.
Le lecteur suit alternativement le récit de la vie de Tink, d’abord auprès de ceux qui l’ont recueilli puis dans son errance quasi circonscrite à l’état de New York, et celui focalisé sur le pasteur et les événements qui ont fait suite à la mort de Tink.
Le roman s’attache à souligner l’humanité de Tink, et donc son humaniste, sa profonde charité, son attention aux autres, son désir d’intégration. Bref, comme bien souvent, l’extraterrestre se révèle plus humain que bien des humains. Et si comme beaucoup d’extraterrestres littéraires Tink incarne l’altérité, il a double tâche dans cette Amérique raciste d’avant la guerre civile. Tink est indiscutablement bleu et certains s’attachent à ne pas le lui faire oublier. Pire peut-être, Tink est athée, ce qui lui vaut une autre sorte d’ennemis non moins intolérants.
Cependant, c’est là qu’à mes yeux réside une faiblesse du roman même s’il se lit avec plaisir. Il ne me semble pas possible qu’un extraterrestre bleu ait pu être aussi bien accueilli par une communauté rurale dans les Etats-Unis des années 1840. Une telle générosité, une si grande ouverture d’esprit me semblent tout à fait improbables.
On reste ici dans un traitement classique du thème de l’extraterrestre. L’originalité du roman réside dans le cadre rural. Le fanatisme religieux en prend un coup au passage en la personne de Jacob Piersol, mais le ton globalement idéaliste me laisse sceptique.
La Vie secrète et remarquable de Tink Puddah (A Small and Remarkable Life, 2006), Nick DiChario traduit de l’anglais (américain) par Claudine Richetin, Gallimard (Folio SF n°420), 321 pages, 7.50€

A lire aussi :

Dans un jour ou deux – Tony Vigorito Flake Fountain, le narrateur de cette histoire aussi intelligente que farfelue, est biologiste moléculaire, mais avant tout ami de Blip Korterly, lu...
Alif l’Invisible – G. Willow Wilson Il ne s’appelle pas vraiment Alif car il doit se cacher, être invisible. Hacker de profession dans une ville indéterminée du Moyen-Orient, il protège ...
Le Clan des Otori / 4 – Lian Hearn La fin de la trilogie de Lian Hearn ayant été très décevante, on ne pouvait que se réjouir à l'annonce d'un quatrième tome inopiné. Retrouver Takeo et...
La Compagnie noire / 3 – Glen Cook Si vous ne pouvez lire ce tome-là d'une traite et ne possédez pas une mémoire d'éléphant, sortez votre bloc-notes car la construction narrative de ce ...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *