Jeunesse

Promise – Ally Condie

Condie.jpg

Un monde où chacun est heureux, mange à sa faim, se marie, fait des enfants et meurt quand il faut, c’est le meilleur des mondes possibles, non ? C’est ce que pense Cassia, dix-sept ans, alors que comme quasi tous les adolescents de son âge elle se rend à la cérémonie de couplage lors de laquelle elle découvrira le nom de son promis, celui avec lequel elle passera sa vie, dans les meilleures conditions possibles, pour le meilleur rendement. Et justement, fait très rare, elle connaît déjà son promis, c’est Xander, son ami d’enfance. Les deux jeunes gens sont très contents de ce choix puisqu’ils sont unis par une amitié de longue date. Mais voilà qu’un autre garçon apparaît sur l’écran de Cassia, c’est Ky, un jeune homme arrivé depuis peu des provinces lointaines et auquel elle ne peut être couplée puisque c’est une aberration, un de ceux qui ont commis une faute et qui, s’ils ne sont pas mis au banc de la société, ne peuvent partager la vie d’un autre citoyen.

Cassia est troublée, même si les Officiels de la Société lui expliquent qu’il s’agit là d’une erreur rarissime : son promis est bien Xander. Oui mais voilà, un cœur de jeune fille, ça ne se commande pas et Cassia se sent irrésistiblement attirée par Ky, tout en éprouvant un énorme sentiment de culpabilité vis-à-vis de Xander qu’elle aime toujours beaucoup.

« Je brûle d’envie de lui prendre la main et de la poser sur mon cœur, là où ça fait le plus mal. Je ne sais pas si cela m’apaiserait ou si, au contraire, il se briserait en mille morceaux mais, au moins, cela mettrait fin à cette attente constante. »

Je crois que tout est dit : il s’agit là d’une bluette romantique, un triangle amoureux très soft pour jeunes lectrices, dans la lignée de la série Twilight avec pour fond une dystopie qui n’a rien d’originale.

« La Société nous offre tout ce qui, conformément aux études statistiques, est censé accroître la durée de vie – un mariage heureux, un corps sain. On vit longtemps et en forme. On meurt le jour de ses quatre-vingts ans, en famille, avant de connaître la démence sénile. Le cancer, les maladies cardiovasculaires et la plupart des affections débilitantes ont été éradiquées. Jamais civilisation n’a été si proche de la perfection. »

Les gens vivent la vie qu’ils ont à vivre sans se révolter, jusqu’au jour où un grain de sable enraye la machine. On découvre alors avec l’héroïne (qui ne se doutait de rien…) qu’il y a beaucoup plus d’opposants au régime qu’il n’y parait et que pour arriver à ses fins (le contrôle total de la population) la Société use de moyens qui ne font le bonheur que d’une frange très restreinte de la population, celle des villes.

A la fin de ce premier tome, l’amour de Cassia et Ky est bien mal parti, on imagine que la jeune fille va devoir fuir son cocon douillet. Un peu d’action donc peut-être dans le tome suivant, ça ne sera pas dommage…

Ceux qui ont aimé Uglies seront peut-être déçus (les personnages sont ici plus superficiels), mais les fans de Hunger Games devraient s’y retrouver, sauf qu’il y a beaucoup moins d’action.

Promise, Ally Condie traduite de l’anglais (américain) par Vanessa Rubio-Barreau, Gallimard Jeunesse, avril 2011, 398 pages, 18€

A lire aussi :

Jack Barron et l’éternité – Norman Spi... Jack Barron est une star du petit écran. Ex-révolutionnaire, il a laissé tomber ses illusions gauchistes pour se transformer en justicier, en défens...
Vénus – Ben Bova Après Mars, Vénus : Ben Bova ne laisse pas de répit à son imagination et explore le cosmos pour notre plus grand intérêt. L'industriel milliardaire M...
Les croisés du cosmos – Poul Anderson L'an de grâce 1345. Le petit village anglais de Ansby en Angleterre n'en revient pas : un vaisseau spatial vient d'atterrir dans le pré communal. Des ...
Plus noir que vous ne pensez – Jack Williams... Will Barbee est tout de suite séduit par April Bell, étrange jeune femme, journaliste comme lui. Ils assistent tous deux au retour de l'équipe d'arché...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *