Jeunesse

Samien, le voyage vers l’Outremonde – Colin Thibert

Thibert.jpg

Samien est un adolescent des Kraspills, autant dire, un bouseux. Orphelin, il a été placé chez un couple qui en a fait son esclave. Un jour qu’il prend une raclée de trop, il décide de fuir, et l’aventure commence. Il va faire un bout de chemin avec des marchands, des brigands, des pèlerins, toujours plus près de la ville, Iskhion la capitale. La rencontre avec Yonka se révèlera déterminante puisque cette araignée télépathe qu’il cache sous son bonnet rouge le sortira de bien des mauvais pas. Il va se lier d’amitié avec Garwin, un adolescent juste un peu trop débrouillard qui se met en tête de libérer les deux filles d’un très riche marchand promises contre leur gré à deux vieux chnoques. A long terme, les ennuis se profilent à l’horizon, même si pour Garwin, la situation à Iskhion s’améliorera nettement puisque ses origines lui seront révélées. Pas de ça pour Samien, condamné semble-t-il à l’errance…

 

Un monde de fantasy sans grands pouvoirs magiques, mais avec une touche de SF puisque les voyages intergalactiques sont devenus possibles, grâce aux théories de Brumath. Outremonde devient accessible et le rêve peut commencer. Mais ce monde lointain n’est pas vraiment exploité, tout se concentre plutôt autour des aventures du jeune Samien sur Sarancol, allant de dangers en problèmes, dont il se sort avec astuce grâce à l’aide de son araignée, un acolyte pour le moins original. On croise quelques créatures étranges, mais pas trop, l’accent étant surtout mis sur le rythme et sur l’amitié entre les deux adolescents, que la vie se charge de mettre à l’épreuve. Réflexions sur la société aussi, (l’amitié survit-elle aux différences sociales ?), avec une pointe d’humanisme à travers des êtres humains traités comme des animaux en raison de leurs différences physiques.

Le personnage de Samien est assez basique, peu surprenant, et son âge se révèle assez flou : assez vieux pour avoir des expériences sexuelles dans un lupanar, mais très enfantin dans certaines de ses réactions.

Un roman d’initiation où grâce à certaines épreuves, un jeune garçon plein de rêves et d’envies grandit et apprend la vie.

 

Samien, le voyage vers l’Outremonde, Colin Thibert, Thierry Magnier, février 2011, 338 pages, 15.80 €

A lire aussi :

Le casse du continuum – Léo Henry Ils sont sept. Sept spécialistes réunis pour former une équipe de choc, voire même l’Equipe, la seule et unique capable de réaliser le casse du contin...
Le cas Jack Spark / 1 – Victor Dixen Oyez, oyez jeunes gens ! Voici enfin un roman pour adolescents sans dragon ni vampires, très bien construit et pour tout dire, palpitant. Oui, palpi...
Les enchantements d’Ambremer – Pierre ... Paris, 1909. Les messieurs portent la redingote et les belles dames, des bottines à boutons. Altière, la tour Eiffel domine la capitale et attire les ...
L’année du rat – Régis Descott Chim' est traqueur à la BRT (Brigade Recherche et Traque), le haut du panier en matière de police et d'efficacité : suréquipés, surentraînés, ces fl...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *