BD/Mangas

Baptist / 1 à 3 – Gyung-won Yu et Sung-ho Mun

Baptist-1.jpg

Bono U Meyer est un garçon pour le moins étrange. Surdoué, capable de suivre plusieurs cycles universitaires à la fois, il est aussi entouré de mystères : beaucoup de ses proches souffrent de graves troubles mentaux (sa mère, sa soeur…) et certains affirment qu’il a fait disparaître des gens dont personne d’autre n’a jamais entendu parler. Gravement dépressive, sa mère avant de se suicider lui avoue qu’elle n’est pas sa mère mais que lui est un monstre. Tout ce dont il se souvient, c’est qu’il a fait partie dix ans auparavant, avec d’autres enfants, d’une expédition spatiale pour commémorer le nouvel an, mais celle-ci a perdu le contact avec la Terre pendant un certain temps.

Lioner, un inspecteur de police tenace et rancunier aux manières très musclées s’intéresse à son cas. D’autant plus que malgré ses efforts, il vient de rater l’inculpation de Lumor, un informaticien qu’il déteste personnellement, et qui le lui rend bien en piratant son ordinateur. Il y découvre tout un dossier sur Bono, qu’il transmet immédiatement à l’intéressé. Ainsi le jeune surdoué peut-il prendre contact avec des gens qui affirment qu’il leur a effacé la mémoire, qu’il est à l’origine de leur folie.

Cependant, la firme Modos Technology qui a mis au point un traducteur de langues universel semble très désireuses et pressée de recruter Bono.

Bono se rend à New York sous prétexte d’un entretien mais en fait pour retrouver son père, ou celui qui passe pour tel. D’autres membres de l’expédition spatiale s’y rendent aussi, dont Satoshi, jeune homme capable de trafiquer le temps. Il y trouve le Capitaine Jack, celui qui conduisait l’expédition et en a ramené quinze monstres, selon ses dires.

Gyung-won Yu 3.jpg

Spoilers

L’intrigue devient dès lors de plus en plus complexe : Dieu s’en mêle, le Diable aussi, ainsi que pas mal de super pouvoirs (distordre le temps, l’espace, influencer les gens, les faire disparaître, lire dans les pensées…) et une organisation mondiale secrète qui préside à la destinée du monde… Ça tourne finalement à l’ésotérique quand Bono apprend qu’il est né grâce aux gènes de saint Jean récupérés sur la sainte tunique qui portait l’empreinte de treize sangs différents (les apôtres + saint Jean-Baptiste). La mission de Bono est donc (?) de retrouver le quinzième enfant, celui qui n’était pas présent au départ de l’expédition. Mais Satoshi cherche les douze enfants afin de leur dérober leurs pouvoir et devenir l’égal d’un dieu.

Cette série me semble avant tout manquer d’originalité : encore un héros super intelligent, qui ressemble physiquement à des dizaines d’autres, un complot de l’Eglise, des super pouvoirs… Ça part dans tous les sens sans beaucoup de pistes pour accrocher tous les éléments. A la lecture du premier volume, on a vraiment envie de savoir qui est réellement Bono et ce qui est arrivé aux enfants, mais le saupoudrage d’indices et l’éparpillement de l’intrigue finit par avoir raison de l’intérêt premier.

Côté graphisme, certaines planches sont bien travaillées, avec beaucoup de détails et de précision dans le trait alors que d’autres sont tout simplement bâclées (les traits sont parfois à peine esquissés, surtout dans les deux premiers volumes).

Pas sûr que dans deux mois, je me souvienne de tous les fils de cette histoire qui s’emmêlent… pas sûr d’en avoir envie…

 

Baptist, Gyung-won Yu & Sung-ho Mun, éditions Ki-oon, 7,50 € le volume

A lire aussi :

Nina Volkovitch / 1 – Carole Trébor Nina Volkovitch a quinze ans et l'allure d'une gosse de douze. Elle vit dans un orphelinat d'Etat depuis que des hommes ont emmené sa mère, considérée...
Lignes de vie – Graham Joyce Après la Seconde Guerre mondiale à Coventry, Grande-Bretagne. La vie quotidienne d'une famille à peu près comme les autres. Quelques particularités ce...
Transparences – Ayerdhal On connaît Ayerdhal pour ses romans tournés plutôt vers la socio-politique. Il s'essaie ici au polar mâtiné de SF. Ceux qui ont lu les Futurs Mystères...
Le pêcheur – Clifford D. Simak Comme beaucoup d’autres PK, Shepherd Blaine travaille pour l’Hameçon, cette multinationale qui contrôle les voyages dans l’espace. Pas n’importe que...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *