Le voyage du Chathrand / 1 – Robert V.S. Redick


Redick 1

Le Chathrand est un gros bateau, un très gros bateau qui sillonne les mers du monde depuis puis de six cents ans. Entré dans la légende depuis sa construction, il a tout vécu et vaincu tous les périls. Mais le prologue de ce premier tome nous apprend que le Chathrand a disparu corps et biens ; les cinq cents pages qui suivent nous expliquent pourquoi et comment.

C’est Nilus Rotheby Rose qui, contre toute attente, sera le capitaine pour ce voyage. La Famille Marchande Chathrand lui a en effet renouvelé sa confiance. Le Grand Vaisseau devra faire escale à Etherholde pour faire monter à son bord le nouvel empereur et sa fille, Tasha, futur épouse d’un des fils de l’empereur ennemi afin de sceller une paix définitive. Mais Tasha n’est au courant de rien. Une fois informée et à bord, elle ne peut pas faire grand-chose si ce n’est se lier d’amitié avec le mousse Pazel Panthkendle, véritable « héros » de cette histoire, ou au moins centre des multiples fils de cette intrigue complexe aux nombreux personnages.

Car il y a bord bien d’autres personnages aux intérêts totalement divergents, au premier rang desquels Sandor Ott, maître espion de l’Imperium, qui fomente rien moins que le retour du Shaggat Ness, l’un des cinq rois du Mzithrin, l’ennemi ancestral, perdu en mer quarante ans plus tôt. S’y trouvent aussi des ixchels, petits êtres détestés des hommes au même titre que les rats, et que seul Pazel peut comprendre grâce à son don des langues, un vétérinaire noir, une concubine ambitieuse et quelques turachs susceptibles et belliqueux.

Roman d’aventures maritimes, cette Conspiration du Loup Rouge ravira certainement les amateurs de complots et d’intrigues imbriquées mêlant les destins de personnages énigmatiques dont les intérêts et les plans ne se dévoilent que peu à peu. Le roman est bâti autour du personnage de Pazel Pathkendle, qui tient le rôle du jeune homme innocent qui découvre plus qu’il ne le voudrait grâce à ses dons magiques. Rien de spectaculaire cependant, car les ressorts de l’action en appellent plus aux complots et aux intrigues de cour qu’aux pouvoirs magiques. Ce qui fait d’ailleurs que ces aventures pourront plaire aussi à ceux qui n’aiment pas la fantasy à effets spéciaux et qui ont le pied marin.

Le Voyage du Chathrand / 1 : la conspiration du Loup Rouge (2008), Robert V.S. Redick, traduit de l’anglais (américain) par Michel Pagel, Fleuve Noir, septembre 2009, 510 pages, 23€

.
.

Pour recevoir un mail à chaque nouvel article publié :

.

Quelques billets enthousiastes ici ou là ont attiré mon attention sur ce livre, d'autant plus que je gardais un bon souvenir du premier roman jeunesse du même auteur, paru il y a quelques années chez Milan. Je m'attendais à une uchronie et à beaucoup d'action, et c'est exactement ce que…
John et Miriam vivent à New York. Ils se sont rencontrés sur les terres ancestrales anglaises du jeune lord deux cents ans auparavant et depuis, c'est le grand amour, éternel lui a-t-elle promis. Pourtant, depuis quelques temps, John présente d'inquiétants signes de dégénérescence, comme tous les autres avant lui :…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *