BD/Mangas

La brigade chimérique, tomes 1 à 3 – Lehman et Colin

Très difficile pour moi de lire ce genre de bande dessinée qui s’apparente aux comics et fait figure d’hommage à des personnages qu’en majorité je ne connais pas. De plus le graphisme ne me plaît pas du tout, ça n’était donc pas gagné…
brigade-chimerique-1.jpg
Serge Lehman et Fabrice Colin, écrivains connus et reconnus dans les genres qui nous intéressent, sont tous deux scénaristes de cette série qui s’interroge sur la disparition des super héros européens : pourquoi ont-ils tous disparu alors qu’existaient avant la Première Guerre mondiale de nombreux écrivains de science-fiction, en particulier français. Pourquoi sont-ils tombés dans l’oubli, emportant leurs incroyables créatures avec eux ? De plus, si les super héros ont effectivement disparu, ils ont été remplacés par une nouvelle génération de surhommes nés des tranchées de la Première Guerre mondiale et d’expériences scientifiques.
Si Jules Verne et Rosny Ainé parlent encore à notre imaginaire, qui se souvient de Jean de La Hire ? Les deux scénaristes plongent d’emblée le lecteur dans une accumulation de références dont certaines sont obscures. Pour ma part, si j’identifie Gregor Samsa, Harry Dickson, le docteur Mabuse ou Dutilleux, les choses se corsent avec Léo Saint-Clair, alias le Nyctalope, Félifax, ou encore l’Homme Elastique. J’ai lu Wells, Spitz et Maurice Renard, mais qui est Lester Dent ?
J’ai tendance à penser que si on n’a pas les références adéquates pour lire ce genre de texte, on passe à côté de beaucoup de choses, et c’est frustrant. Dans le même esprit, j’ai aimé La Ligue des Gentlemen Extraordinaires (la BD, pas le film, quel ratage !), dont les héros m’étaient quand même plus familiers.Je suis allée au bout du troisième tome, totalement insatisfaite et déçue de ne pas pouvoir apprécier l’hommage et la performance par ailleurs encensée. Pour faire court, je n’aime pas ne pas comprendre. Me voilà donc partie sur le net à la recherche de clés. Et je les ai trouvées, tout simplement sur le site La Brigade chimérique qui explicite le projet, depuis les toutes premières intentions de Lehman. Les explications concernant en particulier le roman de George Spad ont été pour moi lumineuses. On y trouve également une catégorie « Souvenirs d’un monde perdu » où « Planche par planche, case par case, toutes les références de la Brigade Chimérique [sont] élucidées » : absolument salutaire à mes yeux, mais certainement laborieux pour qui a tout simplement envie de lire une bande dessinée.Je ne pense pas être la bonne personne pour apprécier cette série.Il n’est ici pas seulement question de super héros. Les enjeux sont aussi autres puisque l’action se situe en Europe en 1939, certes pas dans les termes historiques, mais cependant au bord d’un conflit international.

Fabrice Colin sur Mes Imaginaires

La brigade chimérique, tomes 1 à 3 (août à octobre 2009)
Scénario : Serge Lehman et Fabrice Colin
Images et conception graphique : Gess
Couleurs : Céline Bessonneau

A lire aussi :

L’assassin de Dieu – Pierre Pelot Voici regroupées ici quelques nouvelles de Pierre Pelot, qui nous a plutôt habitués à des romans. Saluons donc l'heureuse initiative qui nous permet...
La Quête d’Ewilan / 2 – Pierre Bottéro... La jeune Camille n'a pas pu ramener son frère à Gwendalavir. C'est donc elle qui va devoir réveiller les Figées et ainsi enrayer la progresion des Ts'...
Douze ans sept mois et onze jours – Lorris M... Un père, un vrai, ça aime le baseball, ça a une grosse voiture rouge et un fils. Son fils lui doit aimer le baseball et s'appliquer à devenir un homme...
L’ancre des rêves – Gaëlle Nohant Ils sont quatre frères, les fils d'Enogat. Depuis qu'ils sont en âge de se souvenir, les trois aînés font chaque nuit les mêmes rêves : Benoît, le lyc...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *