Jeunesse

Jumper – Steven Gould

JumperC’est alors qu’encore une fois il se fait battre par son père que David Rice, dix-sept ans, se rend compte qu’il n’est pas comme les autres : il peut jumper, c’est-à-dire se téléporter d’un endroit à un autre selon sa volonté.
Fuyant la maison paternelle, il fait rapidement un usage intensif de son don, notamment pour s’installer à New York. Il commence par cambrioler une banque, ce qui lui donne ensuite tout le loisir de ne rien faire, ou presque. Faire les magasins, les restaurants, se rendre à des soirées d’un bout à l’autre du pays.

Il rencontre bientôt Millie, de trois ans son aînée, à laquelle il s’attache sans oser cependant lui confier son fabuleux pouvoir. Puis il décide de rechercher sa mère qui a quitté le foyer familial six ans plus tôt car son mari la battait aussi.

Tout commence bien pour David, se téléporter, c’est vraiment très pratique. Mais tout va se gâter quand le flic qui habite l’appartement sous le sien va trouver des raisons de s’intéresser à lui. Heureusement pour le lecteur, ce jumper ne se transforme pas en jeune homme artificiel et insupportable (l’auteur nous épargne le langage téléphoné, c’est un bienfait !), bien au contraire. Au fur et à mesure des pages, il gagne en profondeur tant il doute, s’interroge et doit affronter de pénibles événements. Avec un père alcoolique et une mère qui l’a abandonné à son sort, on peut dire que David a son compte de problèmes. Pas de misérabilisme pourtant, ni de clichés dans le traitement de ces sujets difficiles. Ce jeune homme meurtri qui se découvre un pouvoir extraordinaire et accède à la richesse est beaucoup plus nuancé qu’on pourrait le croire.

Quand le jeune homme est pris dans une histoire de terrorisme, le livre, écrit en 1992, touche à des sujets devenus d’une extrême sensibilité aujourd’hui.

« La première chose que vous devez comprendre, c’est que cette violence et ce terrorisme ne sont pas d’origine culturelle. Ils ne font partie ni de la culture arabe ni de la culture musulmane. J’ai déjà participé à plusieurs réunions devant des sénateurs et des députés qui pensent que tous ceux qui portent un turban possèdent aussi un pistolet et une grenade. » Suivent des développements sur la façon dont le gouvernement américain gère le terrorisme venu du Moyen Orient. Enfin gérait. Et une scène étonnante où David se jette avec un terroriste du haut du World Trade Center…

On mesure je pense que ce livre n’est pas que divertissement (ce qu’il est aussi) et suite de rebondissements rocambolesques ou de scènes de drague facile. David Rice est un jeune homme qui doit se construire et s’affirmer alors que la vie n’a pas été tendre avec lui et qu’il vient d’acquérir ce qu’il faut pour devenir totalement superficiel. Ce qu’il évite à cause de la mort de sa mère qui le pousse à se mêler aux affaires du monde et à prendre parti.

Ce livre a été adapté par Doug Liman en 2007 avec Hayden Christensen dans le rôle de David. A voir la bande annonce, il semblerait que l’accent ait été mis sur l’action et les effets spéciaux…

Jumper (1992), Steven Gould traduit de l’anglais (américain) par Yann Egly, Mango, mars 2009, 404 pages, 18 €

A lire aussi :

Le royaume de Kirrick – Clive Woodall Kirrick est un brave petit rouge-gorge courageux dont les parents ont été tués par de méchantes pies qui sèment la terreur au Royaume des Oiseaux. S...
Hunger Games – Suzanne Collins Suite aux « catastrophes naturelles, sécheresses, ouragans, incendies » … l’Amérique du Nord est devenue Panem, avec une capitale surpuissante, le Cap...
La faucheuse – Neal Shusterman Un peu d'originalité dans la littérature ado, en tout cas pour ce que j'en lis à savoir les littératures de l'Imaginaire. On a déjà pu lire plusieurs ...
Doppelgänger – David Stahler Jr. Doppelgänger, c'est le titre qui m'a tentée : depuis Nabokov et Chamisso, j'aime les histoires de doubles. Tout commence ici avec une créature de...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *