Adultes

Sur Mars, récit de voyage – Arnauld Pontier

Pontier-1.jpgNe vous désolez pas de ne jamais avoir mis les pieds sur Mars : Arnauld Pontier y est allé et raconte dans ce court roman son périple de cinq cent quarante jours.
Tout commence pendant l’enfance, avec une fascination pour le ciel et la planète rouge. Puis la télé, les lectures, tout confirme la décision du narrateur : il sera le premier homme à fouler le sol martien (et le tirage au sort au moment fatal jouera en sa faveur). Préparation psychologique, entraînement physique, puis c’est le grand départ, en avril 2016.

Sur le mode d’un récit de voyage traditionnel (sujet de cette collection des éditions Nicolas Chaudun), Arnauld Pontier égraine ses impressions qu’il saupoudre d’une multitude de références science-fictives. Wells, Flammarion, Bradbury, Burroughs, Robinson, ils ont tous là ces pionniers de Mars dont l’imagination nourrit notre imaginaire depuis des décennies. Les amateurs de cinéma ne seront pas en reste non plus car Arnauld Pontier a tout lu et tout vu sur le sujet. Il n’oublie pas de fournir dans ses notes quelques données scientifiques qui éclaireront les plus néophytes.

J’aime beaucoup le style d’Arnauld Pontier, très poétique et dépouillé, comme en apesanteur. L’histoire elle-même n’est pas absolument passionnante, qui raconte l’implantation de plusieurs bases pour une terraformation à venir. Alors que, disons-le, la fin est ultra romantique, j’ai trouvé que les rapports entre les personnages (quatre hommes et deux femmes) étaient finalement assez peu abordés. On ne sait pas grand-chose de leurs rapports, amitiés et inimitiés, alors que la promiscuité est tout de même un élément majeur de cette mission. J’ai trouvé ça un peu dommage, car c’est un texte très agréable à lire, très bien documenté et qui mêle sans heurt réalité scientifique et imaginaire.

Sur Mars, récit de voyage, Arnauld Pontier, Nicolas Chaudun (Phileas Fogg), mars 2009, 175 pages, 8€

A lire aussi :

La mère des eaux – Rod Marty Après un premier roman au suspens réussi, Les Enfants de Peakwood, Rod Marty nous revient toujours chez Scrinéo. La mère des eaux nous plonge à nouvea...
Un pape pour l’apocalypse – Jean-Luc M... Des fouilles archéologiques ont lieu sur l’ancien emplacement de l’abbaye Saint-Géraud à Aurillac. Une étrange tête mécanique y est découverte et rapi...
Narcogenèse – Anne Fakhouri La famille Le Gaucher est bien étrange : recluse, riche d'une fortune amassée et de propriétés. Beaucoup de femmes dans cette famille, avec semble-t-i...
Le marteau de Thor – Stéphane Przybylski A l'issue du Château des millions d'années, nous avions laissé Saxhäuser en train de couler au large de Madère. Souvenez-vous, cet agent du SD (servic...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *