Adultes

La cité sanglante / 1 – Liz Maverick

MaverickLa cité sanglante c’est Los Angeles, aussi appelée Crimson City. La société y est séparée en trois strates : les vampires au sommet des buildings, les hommes sur le plancher des vaches et les loups-garous dans les sous-sols. Tout ce monde-là a signé une trêve et cohabite tant bien que mal, plutôt bien jusqu’au jour ou un mech, sorte de robot mi homme, mi machine, tue les deux plus importants dirigeants vampires. Leur demi-sœur, Fleur Dumont, jusque là écartée du pouvoir pour inconséquence, prend la tête du gouvernement. Avec l’aide de Dain Reston, officier supérieur du renseignement, section Champ de Bataille, elle va chercher à savoir qui a commandité l’attentat. Mais voilà, la belle Fleur est ardente, très ardente, et le beau Dain, malgré une épouse jadis tuée par les vampires, est plus que sensible aux charmes vampiriques. Ce qui nous vaut, chères lectrices, quelques scènes assez chaudes et ma foi plutôt bien réussies (j’en ai lu de bien plus ridicules). Car ne nous voilons pas la face, ce roman fait partie de la collection « J’ai Lu pour Elle » et s’adresse donc aux lectrices fleurs bleues qu’un brin de fantastique ne rebutent pas. C’est d’ailleurs une réédition d’un titre paru dans la collection « Amour et mystère » : tout un programme.

Qu’allais-je donc faire dans cette galère me direz-vous ? Eh bien, essayer tout simplement et voir de quoi il s’agit. Alors voilà, c’est neu neu tout plein, rempli de poncifs sur les belles vampires avides de sexe et de reconnaissance, les femmes fortes et pas aussi bêtes qu’elles en ont l’air, des hommes faillibles, amoureux et amants comme pas deux. C’est long aussi, très long, avec des dialogues vraiment tip top si on a envie de se marrer un bon coup. Cette série écrite par des auteurs différents à chaque tome, mais toujours des femmes, est ainsi argumentée sur le site dédié : « Crimson City is a paranormal action romance series matching fabulous kick-ass heroines with the sexiest, toughest heroes from the five sentient species on Earth. It’s passionate, intense, action-packed, apocalyptic, totally out-of-the-box, and yet still, at heart, deeply – and darkly – romantic » Waouh ! C’est la version frisson d’Harlequin et ça ne vaut même pas le papier sur lequel c’est imprimé. Pauvres arbres !

La cité sanglante / 1 : les ombres de la nuit, Liz Maverick traduite de l’anglais (américain) par Catherine Frémov, J’ai Lu (J’ai Lu pour Elle), janvier 2008, 313 pages, 6,70€

A lire aussi :

Sabriel – Garth Nix Sabriël, dix-huit ans, vient d'achever sa classe de Terminale à la pension Wyvervey située en Ancelstierre. Elle est la fille d'un grand nécromancien,...
Le voyage du Chathrand / 1 – Robert V.S. Red... Le Chathrand est un gros bateau, un très gros bateau qui sillonne les mers du monde depuis puis de six cents ans. Entré dans la légende depuis sa co...
Neverwhere – Neil Gaiman Neverwhere est connu en France comme un livre de Neil Gaiman, un des modèles de la fantasy urbaine. Mais en Grande-Bretagne, c’est avant tout une sé...
Les vestiges de l’automne – Robert Sil... Moins un roman qu'une longue nouvelle, Les vestiges de l'automne est en fait la version courte d'un livre qui aurait dû clore la trilogie ouverte avec...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *