Adultes

Le Soldat chamane / 4 – Robin Hobb

Hobb-2.jpgJamère vient de quitter son père et sa maison. Il part vers Guetis, toujours décidé à s’enrôler car second fils il est, second fils il demeure et malgré le reniement paternel, il entrera dans l’armée. Il s’arrête pourtant chez Amzil, veuve de forçat et mère de trois enfants dans un hameau misérable. En dépit de l’attitude glaciale de la jeune femme, il travaille pour elle, lui retape sa masure, lui apprend à chasser. Il sauve la vie de Buel Faille, un éclaireur, qui lui en apprend un peu plus sur la magie ocelionne et ses pouvoirs (qui ne sont pas sans rappeler l’Art): « cette magie pénètre en vous comme un lierre qui introduit ses racines dans le tronc d’un arbre ; elle vous grimpe dessus, elle vous vole votre lumière et s’alimente de vous. Elle se sert de vous et à chaque fois que vous l’employez, vous lui donner un peu de vous-même. » Pourtant, arrivé à Guetis, Jamère ne pourra rien contre la terreur qui étreint les hommes s’aventurant au bout de la route du roi. Impossible de progresser, la peur règne, irrationnelle et irrépressible. C’est d’ailleurs le régiment entier de Guetis qui est accablé par une torpeur apathique.

Jamère parvient à s’enrôler en dépit de son embonpoint et se voit confier le poste de gardien du cimetière ; il va devoir lutter contre les Ocellions qui parfois emmènent les cadavres jusque dans la forêt. Sans l’aide de Buel Faille qui l’enjoint de lutter et l’amitié de Spic qu’il retrouve en garnison, le malheureux obèse sombrerait lui aussi dans une léthargie morbide.

On avance guère dans ce quatrième tome et pourtant, on suit encore une fois les pas de Jamère avec plaisir. Toujours engoncé dans un corps disproportionné, il souffre d’exclusion et d’incompréhension, mais aussi de ne pas savoir qui il est et ce qu’il est devenu. Il expérimente timidement les capacités que la magie ocellionne lui octroie mais est encore loin de les maîtriser ou même de les comprendre.

Si Jamère suit une route, celle du roi, c’est pourtant plus à un voyage intérieur que nous invite cet opus, tout en lenteur et contemplation. Grâce à Buel Faille, Jamère commence (enfin !) à s’interroger sur sa place dans la société et sur l’importance des choix paternels dans sa vie. De l’action il n’y a guère et pourtant, c’est sans difficultés ni temps morts que les pages succèdent aux pages. Je suis sous le charme depuis le tome 3, et j’aime ça !

Robin Hobb sur Mes Imaginaires

Le Soldat chamane / 4 : la magie de la peur de Robin Hobb traduite de l’anglais (américain) par Arnaud Mousnier-Lompré, Pygmalion, avril 2008, 314 pages, 21,50€

A lire aussi :

Nous allons tous très bien, merci – Daryl Gr... Pour remplir leurs rubriques, certains magazines vous posent une question essentielle : que sont-ils devenus ? Tous ces chanteurs ou acteurs qui ont d...
Cellulaire – Stephen King Voilà ce qu'on appelle un roman de terreur moderne, un roman qui exploite un sujet qui concerne quasi tout le monde et qui tourne au cauchemar. Celu...
Physiognomy – Jeffrey Ford " …les choses étaient rarement ce qu'elles semblaient être dans le royaume ".C'est en effet dans un monde très étrange que nous invite à pénétrer Je...
La route – Cormac McCarthy Un homme et son fils sur une route. Ils avancent vers le sud en poussant un caddie qui contient toutes leurs richesses, "chacun tout l'univers de l'au...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *