Adultes

Faerie Hackers – Johan Heliot

Faerie HackersCoeurLe roi Couleur règne sur Faerie. Les vaincus des Anciennes Batailles ont été jadis relégués au Rebut, là où règne l’Infrasombre, et dépouillés de leur peau, ils souffrent mille tourments. Mais La Shoah a créé une rupture entre les mondes et le Rebut reprend espoir. Le champion des démons, Mass’Erzelt s’en est échappé : incarnant toutes les vengeances, il massacre ses victimes pour se revêtir de leur peau.

A la surface, Lil la fée exilée à Paris pour rébellion, et idées émancipatrices, va être seule à pouvoir aider Lartagne, le champion de Faerie, à contenir la vague de destruction qui s’apprête à déferler sur le monde. Mais déjà, les premiers joueurs survoltés du nouveau wargame « Faerie Hackers » envahissent le Royaume. Ils frappent, tuent et exterminent tout sur leur passage dans un enthousiasme jamais vu : les victimes ont l’air si réelles…

Voici encore un excellent roman de Johan Heliot. L’intrigue est riche et subtile et loin d’être linéaire, elle se tisse peu à peu au fil de textes entrecroisés qui laissent peu à peu entrevoir la terrible menace qui pèse sur le royaume de Faerie. Parce qu’il s’est endormi sur ses croyances ancestrales et ses victoires passées, le vieux roi n’a pas vu venir le danger. Et il va le payer cher : un univers électronique pas du tout virtuel envahit Faerie, car incarné dans un patron de strart up, le démon s’est emparé des dernières technologies. Les crimes commis par le démon écorché sont si ignobles (à l’image de la couverture) qu’ils vous glacent le sang. Mais pas question d’interrompre sa lecture car le roman confine au thriller, grâce à un suspense savamment dosé. Lil la fée et ses acolytes traquent le démon, qui déjà, lâche ses hordes de joueurs assoiffés de destruction.

Toujours alerte et riche, la plume de Johan Heliot n’est pas non plus dénuée d’humour, grâce aux personnages de Lil, la fée féministe et de Biborg, le nain chauffeur et garde du corps. Elle nous fait à nouveau savourer un imaginaire débordant et original dont certaines scènes resteront certainement gravées dans votre mémoire : lisez Faerie Hackers et vous ne verrez plus jamais le cimetière du Père Lachaise avec les mêmes yeux…

Johan Heliot sur Mes Imaginaires

Cet article a été publié dans Science-Fiction Magazine n°37, octobre 2003

.

Faerie Hackers, Johan Heliot, Mnémos (Icares), avril 2003, 279 pages, 17€

A lire aussi :

Les mains d’Orlac – Maurice Renard En 1912, le docteur Alexis Carrel réussit les premières cultures de tissus humains. La même année, Gaston de Pawlowski imagine des banques d'organes d...
L’Eternel – Joann Sfar Dans la course à la publication d'un premier roman, certains auteurs, ont plus de chance que d'autres. Ainsi, il n'est ici besoin que de quelques mots...
Concerto pour l’Abattoir – Gil Graff "Concerto pour l'Abattoir est un roman bouleversant, dont les personnages vibrent longtemps après qu'on en a tourné la dernière page", affirme la 4ème...
A l’image du dragon – Serge Brussolo Le jeune Nath appartient au Peuple du Soleil. Issu d'une famille déshonorée par la faute du père, Nath retrouve estime et respectabilité en devenant...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *