Jeunesse

Transgenic World – Michel Honaker

Honaker-3.gif

Ça y est, c’est fait, la Lune est habitable. Le professeur Suntham, généticien, a réalisé ce vieux rêve de l’humanité et désormais, des villes sont construites et des hommes peuvent vivre sur notre vieux satellite. Mais la vie n’y est pas aussi douce et tranquille que l’on pourrait s’y attendre.
En effet, pour générer des conditions habitables, le professeur Suntham a utilisé une plante, le mucilum practis qui s’est mis à proliférer de façon inattendue, à muté, jusqu’à menacer la vie des habitants. Cette plante transgénique est devenue la Bête contre laquelle le Sélénite doit lutter quotidiennement pour survivre. Les villes sont entourées de remparts et chaque nuit, les Nettoyeurs municipaux débroussaillent les rues de ce végétal immonde à l’aide de leurs Crache-Feux. Un métier dangereux car quand la Bête se réveille, elle n’épargne personne.
Moss Ballard est l’un de ces Nettoyeurs qui mène une guerre personnelle contre le monstre. Alors que sur Terre, des voix s’élèvent, dont celle du général Mystère, chef de l’armée des Faucheurs, pour qu’on évacue la Lune, on demande à Moss de prendre une jeune journaliste à bord de son Crache-Feu. Elle est chargée de rendre compte de la dangerosité de la Lune et elle ne va pas être déçue !

A partir de 11 ans nous dit la quatrième de couverture et pourtant, moi qui ai quelques années de plus, je prends toujours un grand plaisir à lire un roman de Michel Honaker. Bien écrit, efficace, pas trop long, tout est fait pour que le jeune lecteur s’y retrouve, même (voire surtout) s’il n’est pas un habitué de la lecture. Les personnages sont crédibles, les enjeux immédiatement compréhensibles et le danger, vraiment mortel ! La plante mutante est aussi méchante que glauque, ce qui donne lieu à des scènes beurk à souhait.

Plus sérieusement, ce roman permet d’aborder le thème des organismes génétiquement modifiés, celui du savant fou qui, dépassé par sa création, met l’humanité en péril et donc celui de la déontologie scientifique.

 Michel Honaker sur Mes Imaginaires

Transgenic World, Michel Honaker, Rageot, avril 2006, 188 pages, 6,30€

A lire aussi :

La mort du temps – Aurélie Wellenstein La mort du temps, troisième roman d'Aurélie Wellenstein commence en fanfare. Callista se réveille dans un hôpital étrange, son père à son chevet. Il n...
De feu et de sang – Melvin Burgess Après un flamboyant Rouge sang, Melvin Burgess nous replonge au cœur d'une Londres dévastée et futuriste où quelques membres du clan Volson survivent ...
Infaillible ? – Christophe Lambert Gloria Griffin est une voyante qui a eu son heure de gloire mais qui, à la suite de la mort d’un de ses clients, s’est retirée du monde. Un jour de 20...
Blanche ou la triple contrainte de l’Enfer &... Paris 1870. Les habitants fuient la capitale assiégée par les Prussiens. La famille Paichain se presse gare Montparnasse pour attraper le dernier trai...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *