Jeunesse

Shannara / 1 – Terry Brooks

Brooks-1.jpgIl y a trente ans paraissait le premier tome de ce cycle (qui n’en finit pas) qui n’est pas fini… Pour fêter ça, les éditions Hachette lui font l’honneur d’une réédition en poche dans leur nouvelle collection « Le Livre de Poche jeunesse Fantasy ». Et puis tiens, comme on n’est jamais assez nombreux à faire la fête, les éditions Bragelonne lui font l’honneur d’une réédition grand format, relooké, avec en plus un tome de préquelles (finalement je n’aurais pas dû barrer…).

C’était en 1977 et c’était encore la première fournée des textes inspirés de Tolkien (vraiment découvert aux États-Unis lors de sa sortie en poche à la fin des années 60). Donc, si vous êtes un authentique fan du Seigneur des Anneaux, passez votre chemin, ce livre n’est pas pour vous : la copie d’un chef-d’œuvre ne donnera jamais le chef-d’œuvre lui-même. En revanche, si vous aimez la fantasy hyper classique, alors là, vous serez dans votre univers car on ne peut pas faire plus fidèles aux codes du genre.
Nous avons donc un jeune garçon, Shea, qui n’aspire qu’à vivre tranquille et qui se voit investi de la simple mission de sauver le monde. Un mage mystérieux, Allanon, le guide dans sa quête, et peu à peu il fraternise avec les membres de différentes races qui forment au bout du compte une compagnie : elfes, nain, hommes, troll des montagnes. Le but : récupérer la mythique épée de Jerle Shannara, jadis roi des elfes, unique artefact capable de contrer le Roi-Sorcier qui s’est mis en tête de conquérir le monde. La compagnie ne tarde pas à être séparée, Shea et son frère sont gravement blessés, il faut traverser des grottes très dangereuses, combattre des monstres très méchants et des êtres jadis humains qui les pourchassent, sauver une belle jeune femme, se battre avec courage, tromper l’ennemi par la ruse, enfin bref, rien que des aventures, de l’amitié et des méchants vraiment méchants. Quelques personnages auréolés d’un peu de mystère (qui est le druide Allanon, et le troll Keltset), une mission empreinte de secrets (quel est le réel pouvoir de l’épée de Shannara ?) et voilà un cycle qui ne cesse de faire recette et de trouver de nouveaux lecteurs.

Brooks-2.jpgAlors évidemment, on se dit qu’on a déjà lu ça, et même mieux. Sauf que ce texte date de trente ans et qu’il faut donc recontextualiser. On ne peut pas reprocher à un classique d’être trop classique… A mon avis, Hachette fait bien de publier ce texte en collection jeunesse, car de jeunes ados peuvent le lire facilement, avant Le Seigneur des Anneaux ; après, on est plus exigeant… Et puis l’avantage, c’est qu’on connaît tout de suite la fin, pas de surprise, un peu comme du David Eddings…
Tout comptes faits, vous achèterez pour moins cher le tome 1 en deux volumes chez Hachette Jeunesse qu’en un seul réédité chez Bragelonne. En plus la couverture est résolument orientée jeunesse. Donc pour un fonds fantasy digne de ce nom, il vous faut ce cycle-là, et vous n’y échapperez pas.

Shannara – 1 : l’épée de Shannara, 317 pages, 6,90 € ; 2 : le royaume du Crâne, 413 pages, 7,20 €, Terry Brooks, traduit de l’anglais (américain) par Rosalie Guillaume, Hachette Jeunesse (Le Livre de Poche Jeunesse / Fantasy), novembre 2006

A lire aussi :

Les prédateurs – Whitley Strieber John et Miriam vivent à New York. Ils se sont rencontrés sur les terres ancestrales anglaises du jeune lord deux cents ans auparavant et depuis, c'e...
Désolation – Stephen King Livre à ne pas lire avant de partir pour un long voyage en 4x4 sur les routes désertiques des Etats-Unis. Sauf si vous aimez cauchemarder. Rêver de ...
Algernon, Charlie et moi – Daniel Keyes Des fleurs pour Algernon est un des meilleurs romans de science-fiction que j’ai lus, et un des premiers. Difficile donc de passer à côté de ce livr...
Le complot contre l’Amérique – Philip ... Encore un livre de SF caché en littérature générale… espérons qu'il s'en vendra plus que les romans dûment étiquetés, c'est le but d'ailleurs. Mais bo...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *