Jeunesse

Sentinelles du crépuscule / 1 – Serge Brussolo

Serge BrussoloNath vit sur une des plus déprimantes planètes qu’il se puisse imaginer : de la boue toujours en mouvement qui parfois forme des îles ; des habitations qui s’y enfoncent ; des précipitations qui se solidifient, transformant pluie et brouillard en projectiles dangereux ; des lézards géants mangeurs d’hommes ; des mutants humains arriérés. Pas facile de vivre dans ces conditions extrêmes.

Nath, vingt ans, retourne chez lui après avoir tenté de vivre avec les Têtes Plates, ces mutants retombés à l’âge des cavernes. Sa compagne et son fils ont été dévorés par les lézards. Alors il rentre, persuadé qu’il ne trouvera pas sa place dans son village, lui le fils de l’ancienne sentinelle, le fils de l’intellectuel méprisé. Il arrive au moment où il faut désigner une nouvelle sentinelle, un homme qui va scruter le ciel pour prévenir l’arrivée des nuages de pierre, icebergs volants, et des tempêtes. Elu, Ghun fait de Nath son assistant. Mais Sigrid, son amie d’enfance, le met en garde contre Ghun : c’est un Rampant, un membre de la secte des mutants fanatiques qui cherche à faire ramper les hommes au même titre que les lézards.

On le constate, Serge Brussolo n’a encore une fois pas fait dans la dentelle. Dès le début du roman, le lecteur est plongé dans un enfer total, où les scènes atroces ne sont pas épargnées (morts du bébé et de la compagne de Nath). Tout n’y est que ruine et désespoir, les gens attendent la mort quand ils ont encore les capacités intellectuelles d’attendre quelque chose. Une atmosphère de fin du monde, une ambiance résolument violente.

Beaucoup d’atouts pourtant dans ce roman, le premier d’une série qui pour l’instant n’en compte que deux : c’est un roman d’aventure et d’amitié, avec tous les rebondissements et scènes d’action que cela comporte, découpés en courts chapitres. C’est aussi une réflexion sur l’écologie, car Almoha est une planète exsangue et dévastée à cause de l’exploitation inconsidérée des hommes : forêts brûlées, richesses surexploitées, environnement saccagé. Maltraitée, la planète s’est vengée, contraignant les humains qui n’ont pas pu fuir à des conditions extrêmes de survie.
Le thème du fanatisme religieux est un autre fil conducteur du roman. Comment une secte parvient à se développer en profitant des craintes des uns et des autres, et comment une poignée de personnes extrêmement motivées élabore une idéologie autoritaire en situation de crise. Il faut de la clairvoyance et de la méfiance pour ne pas céder aux discours véhéments et dominants, Nath l’apprendra à ses dépens. Enfin un personnage convainquant, d’une grande maturité et pourtant naïf car avide d’humanité, de relations franches dans un monde où les rapports de force prédominent. Il faut y être le plus fort pour survivre et surtout ne pas rêver. Mais Nath et Sigrid vont rêver, chercher la muraille qui, selon les légendes, partagent Almoha en deux : de l’autre côté, le paradis des hommes heureux.

Serge Brussolo sur Mes Imaginaires

Sentinelles du crépuscule – 1 : le maître des nuages, Serge Brussolo, Bayard Jeunesse (Les Imaginaires), mai 2007, 12€

A lire aussi :

Miss Peregrine et les enfants particuliers –... C’est sa très étrange couverture qui m’a donné envie de lire Miss Peregrine et les enfants particuliers. D’autant plus qu’en le feuilletant, on découv...
Le monastère caché – Pierre Stolze Tempête de neige sur le mont Kailasa au Tibet. Depuis sa cellule, Guésar le jeune novice entend un cri dans la nuit. Accompagné du chotrimpa, le surve...
Graal / 1 – Christian de Montella Un très jeune enfant arraché à sa mère, élevé sous les eaux d'un lac magique par une fée, ignorant son nom et bouillant d'ambition : c'est bien de L...
Tom Lorient – Marie-Aude Murail Tom Lorient, 30 ans est sûr de lui : alors qu'il rentrait chez lui de nuit, sa voiture s'est arrêtée sans raison, il a vu une soucoupe volante et des ...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *