Jeunesse

Les guetteurs d’Azulis – Eric Boisset

Eric BoissetQu’est-ce qui s’est écrasé hier soir dans le massif des Bauges ? Un avion, vous répondra Abel Dos Santos, quatorze ans, qui a vu le crash de ses yeux ; rien du tout, c’était la foudre, vous rassureront les militaires qui quelques minutes plus tard ont rallié le lieu du sinistre tous feux éteints. Mais il est impétueux le jeune Abel, et plutôt rebelle à l’autorité, surtout militaire. Alors le voilà parti avec son appareil photo et ses certitudes sur les traces encore fraîches de l’accident. Mais les débris ont été ramassés. Il ne reste plus sur place qu’une jeune fille égarée, en chaussons et chemise de nuit, sûrement une folle échappée de l’asile… Mais Ea saura persuader Abel qu’elle est aussi saine d’esprit que lui et qu’elle vient de la lointaine planète Azulis pour protéger les humains d’un complot galactique organisé contre eux par les Zecor-ben, alliés ultra secrets des militaires français. Ces extraterrestres apprennent aux Terriens à synthétiser une nouvelle source d’énergie qui à terme se révèlerait très dangereuse. C’est la planète toute entière qui est menacée et pour agir, Ea doit rejoindre son « oncle » basé en Grèce. Voilà que les deux adolescents prennent la fuite, traversent une partie de l’Europe pour tenter de récupérer une mouche artificielle qui cache des preuves de l’entente entre Zecor-ben et humains. Mais ils sont suivis…

Il n’y a pas autant d’action dans ce roman que mon résumé pourrait le laisser croire. En fait, la première longue partie est le récit de l’accident, de la rencontre des deux jeunes gens et de leur fuite vers la Grèce : la gare, le train, le bateau, le car… c’est un peu long. Les événements s’enchaînent vraiment dans la seconde partie alors qu’en France, les militaires découvrent qu’Abel a fui avec une jeune file en sachant beaucoup trop sur une affaire classée secret défense. Tout s’accélère alors dans de courts chapitres alternant les points de vue et les lieux.
Mais l’action est certainement moins importante aux yeux de l’auteur que les portraits de ses deux adolescents. Bien ancré dans le réel, Abel est impulsif, volontiers frondeur et provocateur. Bien qu’originaire d’une lointaine planète, Ea n’en est pas moins une jeune fille d’aujourd’hui, qui se veut sérieuse et responsable mais saura répondre à l’appel de ses sentiments pour sauver Abel et désobéir le moment venu. C’est la relation de deux adolescents d’aujourd’hui qu’Eric Boisset met surtout en œuvre, chacun devant accepter l’autre avec ses différences. L’amitié, le rapport à l’autorité, le courage sont les thèmes principaux d’un roman destiné à un lectorat un peu plus âgé que celui de La Trilogie des Charmettes. L’auteur a su donner le ton juste aux dialogues, quand tant d’auteurs jeunesse se sentent malheureusement tenus par la politesse. Cependant, petit message personnel à l’auteur, les élèves de troisième n’ont plus de cartables depuis longtemps. Les ados, même Savoyards, portent des sacs à dos !

Les guetteurs d’Azulis, Eric Boisset, Magnard Jeunesse (Tipik Littérature), mars 2007, 466 pages, 16,50€

A lire aussi :

Eternity Express – Jean-Michel Truong Voilà bien longtemps qu'on nous le dit : la population européenne vieillit, trop de vieux, plus assez de jeunes pour payer leur retraite, leur sécu. Q...
Pigeon, Canard et Patinette – Fred Guichen Avant même d'ouvrir le livre, on est intrigué par la légèreté du titre, qui sonne comme une comptine enfantine, et la beauté morbide de la couverture ...
Nuit brûlée – Charlotte Bousquet On retrouve Cléo là où on l'avait laissée à la fin de Nuit tatouée : blessée, elle est recueillie par Axel et soignée à la Tour de l'Horloge, dans le ...
Pornarina – Raphaël Eymery Après lecture de Pornarina, je n'oserais pas dire qu'une bouffée d'air frais souffle sur l'imaginaire français, non. L'air serait ici plutôt vicié et ...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *