Jeunesse

Le Livre du temps / 1 – Guillaume Prévost

PrévostLe jeune Sam, quatorze ans, découvre dans la librairie de son père, disparu depuis plusieurs jours, une pierre sculptée et un anneau qui s’y incruste parfaitement. Au moment où il y pose la main, il est transporté sur l’île d’Iona où vivent des moines on ne peut plus médiévaux. Alors qu’il hésite encore à croire à la réalité de la situation, le monastère est attaqué par des Vikings très très belliqueux. Il parvient à fuir pour sauver le trésor des moines qu’il est le seul à pouvoir dérober à la cupidité des assaillants. Il quitte l’île et le Moyen Age grâce à une pierre sculptée et un anneau qui se trouvaient là, et le voilà transporté au beau milieu de la bataille de Verdun, où il sauve d’une mort certaine un caporal d’infanterie. Puis c’est l’Antiquité égyptienne qui lui permet de démasquer le complot visant à tuer un haut fonctionnaire, puis la Bruges du XVème siècle, toute enneigée et bruissante de mauvaises intentions tout autant que d’artistes. Avec tout ça le lecteur ne sait pas quelle est cette pierre, comment elle permet de se balader dans le temps et pourquoi c’est sur Sam que ça tombe. Lors d’un bref retour parmi nous, le jeune garçon apprend que son père est lui aussi coutumier de ce genre d’absence, et pour finir, il recevra un message de lui l’appelant au secours depuis un certain château des Carpates.

On l’aura compris, ce premier tome ne manque pas d’actions et de rebondissements. Sam le sauveur se trouve toujours là au bon moment et sans être super intelligent, il arrive toujours à faire marcher son cerveau pour sortir les gentils des pires situations. Tout se déroule toujours bien pour lui, assez facilement. C’est l’esprit Club des Cinq : débrouillard et toujours prêt. Si le personnage de Sam est assez réussi (ses retours dans le présent en font un adolescent moderne et convaincant), les situations et personnages historiques sont trop vite brossés pour que le lecteur soit vraiment immergé dans l’époque. Les voyages dans le temps sont trop nombreux pour ne pas être superficiels et on se prend à regretter que l’épisode à Bruges soit sous exploité car c’est une période et un lieu peu abordés en littérature de jeunesse. Le second tome nous en apprendra certainement plus sur le mystérieux père de Sam et sur cette pierre non moins énigmatique. Au final, j’aimerais bien savoir pourquoi cet auteur français a ressenti le besoin de développer son roman en Amérique du Nord, au Canada précisément, l’environnement ne jouant aucun rôle dans le déroulement de l’action.
Sur le même thème du voyage dans le temps permettant de visiter diverses périodes historiques voir les séries « Tom Cox » de Franck Krebs au Seuil Jeunesse et William le jeune voyageur du temps d’Aurélien Aujame chez Didier Carpentier.


Le Livre du temps – 1 : la pierre sculptée, Guillaume Prévost, Gallimard Jeunesse, janvier 2006, 236 pages, 14,50 €

A lire aussi :

Le trône d’ébène – Thomas Day Il était une fois l'Afrique Noire profonde à l'orée du XIXème siècle. Né sous le signe d'une prophétie, Chaka au pénis trop court avance vers un des...
La Princetta et le capitaine – Anne-Laure Bo... Vous qui rêvez d'aventure et de merveilleux, n'hésitez pas, ce livre est fait pour vous. Quelques pages à peine lues et vous voilà transporté en Gal...
Premiers contacts – Anthologie Cette nouvelle anthologie de la collection "Autres mondes" nous invite à explorer le thème de l'Autre à travers la figure de l'extraterrestre. Dani...
Transparences – Ayerdhal On connaît Ayerdhal pour ses romans tournés plutôt vers la socio-politique. Il s'essaie ici au polar mâtiné de SF. Ceux qui ont lu les Futurs Mystères...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *