Jeunesse

Les passe-vents – Alain Grousset

Grousset-1.gif

Jaad vit dans un autre monde, un royaume imaginaire entouré d’un gouffre balayé par les vents, la Grande Faille. Nul ne s’aventure au-delà. Surtout pas Jaad qui, en tant qu’orphelin ne peut prétendre à rien si ce n’est subir les brimades de son maître le cruel seigneur Tynar. Mais le jeune garçon, fasciné par la force du vent, construit bientôt une sorte de surf végétal qui va lui permettre de voler. Malheureusement, cette audace n’est pas de mise sur les terres du seigneur Tynar et le jeune garçon, dénoncé, doit s’enfuir, abandonnant sa douce amie. Il découvre ainsi l’immensité de son monde et le sens du mot liberté.
Dès les premières lignes, on se laisse emporter par l’écriture d’Alain Grousset qui en quelques mots sait créer une atmosphère et peindre un caractère. Cet intérêt premier ne faiblit jamais puisque les rebondissements s’enchaînent sans répit, le jeune Jaad trouvant refuge près du roi menacé par les machinations de Tynar l’ambitieux. Malheureusement, au bout de cent quinze pages, le livre est déjà fini et l’on se dit qu’il en aurait mérité quelques-unes de plus. Tout est brossé efficacement, mais trop rapidement, et certaines émotions sont du coup un peu vite amenées. L’amitié se forge en deux pages, le père retrouve son fils en une et le lecteur peine à être ému par des scènes qui mériteraient plus d’épanchement, me semble-t-il.
Sinon l’histoire se tient de bout en bout, sans originalité aucune quant à l’intrigue (le jeune garçon maltraité devient prince tout en gardant ses sentiments intacts pour la fille d’un tonnelier), mais dans un monde cohérent qui aurait mérité d’être plus exploité. Aucune difficulté de lecture donc, au contraire, le texte est accessible dès 9-10 ans et permet aux plus jeunes lecteurs de découvrir la richesse d’un monde imaginaire original.

 

Les passe-vents, Alain Grousset, Gallimard (Hors-piste n°31), septembre 2005, 115 pages, 7€

A lire aussi :

Magies secrètes – Hervé Jubert Le Pré aux Clercs inaugure une collection de fantasy Young Adults (on n'en manquait, ça tombe bien...) avec trois titres dont un d'Hervé Jubert que ...
Infaillible ? – Christophe Lambert Gloria Griffin est une voyante qui a eu son heure de gloire mais qui, à la suite de la mort d’un de ses clients, s’est retirée du monde. Un jour de 20...
Panthéon – Adam, Convard et Han Un terrible ratage que cette bande dessinée qui m’a agacée de bout en bout. En raison de la montée des eaux, l’humanité a été contrainte de quitter...
Plus de morts que de vivants – Guillaume Gué... Vous prendrez bien une petite frayeur ? Une grosse même, une vraie grosse frayeur, ça vous tente bien sûr... Ceci dit, se débarrasser de 647 collégien...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *