Adultes

Inner City – Jean-Marc Ligny

Ligny-1.jpg

Imaginez une société où la réalité est découpée en strates. La Haute Réalité, celle des Parisiens intra muros, les inners, totalement virtuelle et fantasmatique, où l’on trouve tout, surtout le pire. La Basse Réalité, celle du monde réel, uniquement fréquentée par quelques ploucs de province et surtout par les outers, ces rebuts de la société qui vivent en gangs hyperviolents comme à Slum City. Et la Réalité Profonde, dans laquelle se perdent les inners qui sont allés trop loin dans le virtuel.

Kris est psychoriste, chargée de récupérer les accrocs tombés en Réalité Profonde. Elle travaille pour Mens Sana, service d’hygiène psychologique de MAYA, orchestrateur omnipotent de ces mondes virtuels. Hang est lui une sorte de journaliste du pire qui traque les images les plus violentes et sanglantes de la Basse Réalité pour les transmettre aux inners sevrés de simulations. Hacker de génie, il s’aventure en Slum City et pirate les réseaux les mieux protégés de MAYA pour diffuser ses images. Quand un fantôme incontrôlable et donc dangereux commence à hanter la Réalité Profonde, Mens Sana charge Kris de découvrir son identité. Toutes les pistes mènent à Hang mais le jeune homme, hanté par son passé n’est pas le Joe recherché. À Kris de mener l’enquête, à Hang de sauver sa peau.

Jean-Marc Ligny entraîne son lecteur dans un avenir sombre où les technologies virtuelles ont pris le pas sur la vie. Les nantis vivent avec des cyglasses vissées sur les yeux, les laisser-pour-compte se regroupent en hordes à peine encore humaines, les villes sont désertes et les campagnes abandonnées. La société n’existe plus, remplacée pour une convivialité virtuelle qui comble toutes les attentes jusqu’au breakdown… Les deux héros ne vont pas changer le monde mais (re)découvrir leur part d’humanité aux détours d’aventures tantôt virtuelles, tantôt réelles mais toujours dangereuses et effrénées. Pas de temps morts dans cette cyberintrigue qui réjouira les accrocs des mondes virtuels que l’auteur connaît parfaitement. Cet univers original est donc totalement maîtrisé et cohérent. On regrette juste qu’il en fasse un peu trop dans les descriptions glauques de Slum City et qu’il ne donne pas assez de consistance à ses héros un peu simplistes.
A conseiller aux cyberados…

Jean-Marc Ligny sur Mes Imaginaires
 
Inner City, Jean-Marc Ligny, J’ai Lu (SF n°4159), 1996, 314 pages, 5,80€

A lire aussi :

Terrienne – Jean-Claude Mourlevat Anne, dix-sept ans, fait du stop au bord de la route, non loin de Saint-Etienne. Etienne, un peu plus de soixante-dix printemps, la fait monter. La co...
Dans la chambre d’Iselle – François Do... Franck est compositeur, Lucy biologiste. Ils vivent à Paris-la-Neuve et se réjouissent de la venue prochaine d'un enfant qu'ils ont finalement décidé ...
Zombillénium / 1 – Arthur de Pins Attention BD très drôle : fous rires macabres assurés. Zombillénium est un parc d'attraction pas comme les autres, qui emploie de vraies créatures f...
Le Sang des 7 rois, livre deux – Régis Goddy... Après un premier roman, également premier volume de la série Le Sang des 7 rois, on attendait le deuxième avec intérêt. Car la fantasy française ne re...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *