Adultes

Traquemort / 4 – Simon R. Green

Green-2.jpgOwen Traquemort, ancien aristocrate, et ses amis sont venus à bout de l’Empire : la malfaisante Lionnepierre XIV a été renversée et le sort de millions d’habitants n’est plus entre les mains d’une oligarchie corrompue et cynique. Enfin en théorie. Car s’il a fallu trois volumes au Traquemort pour passer du statut de proscrit à celui de rebelle à celui de rebelle puis de sauveur de l’humanité, il en faudra plus d’un pour que l’Empire se réorganise. Les dirigeants d’hier sont devenus les rebelles d’aujourd’hui et entendent bien tirer profit de la nouvelle organisation. Les grandes Familles constituent une menace, mais elle a le mérite d’être connue. Les IA rebelles de Shub sont beaucoup plus dangereuses surtout quand leur technologie s’allie à celle des Hadéniens, hommes améliorés et ennemis jurés de l’humanité et très malheureusement à celle des Grendels, affreux extraterrestres qui ne savent que détruire, écorcher et saigner. Ces trois entités n’ont qu’un but : l’anéantissement de l’humanité. Elles vont profiter de la faiblesse de l’Empire après la guerre pour passer à l’action. Mais les quatre héros survivants du Labyrinthe de la Folie sont de plus en plus résistants et de plus en plus spectaculaires. Fusionnant leurs esprits, ils multiplient leur force, peuvent se régénérer ou communiquer mentalement.

Ce quatrième volume retrouve le niveau narratif des deux premiers. Plus de saucissonnage en épisodes comme dans le troisième. Les chapitres de pure baston où les quatre héros interviennent pour sauver une planète attaquée croisent ceux se déroulant au Parlement, où complots et haines recuites font bouillir le sang des vaincus d’hier et des ambitieux d’aujourd’hui. Les personnages secondaires, qu’ils soient bons ou méchants, sont toujours aussi bons. On arracherait volontiers les yeux des méchants affreusement cruels et les gentils trimballent parfois un passé peu reluisant. Certains personnages sont même poussés jusqu’à la caricature, excellente car au service d’une parodie habile et divertissante de space opera. On ne se lasse pas des dialogues percutants entre les héros (qui fonctionnent par couple : Owen et Hazel d’Ark, Jack Hasard et Rubis Voyage) dans lesquels l’humour fuse, souvent au profit des personnages féminins. Elles sont toujours partantes pour une bonne baston, toujours prêtes à écrabouiller les ennemis de l’Empire nouveau, de préférence en faisant gicler beaucoup de sang. Même aux moments les plus dramatiques, Simon Green parvient à nous faire sourire car rien de tout cela n’est sérieux. Impossible de ne pas suivre l’ordre de parution. Si vous voulez donc passer un bon moment où héroïsme rime avec invraisemblable et gros méchants avec pas de problème, précipitez-vous sur le tome un de la geste d’Owen Traquemort qui en comptera cinq.

Cet article a été publié dans Galaxies n°38, automne 2005

Simon R. Green sur Mes Imaginaires

L’honneur de Traquemort : quatrième époque de la geste d’Owen Traquemort (1998), Simon R. Green traduit de l’anglais par Arnaud Mousnier-Lompré, L’Atalante, juin 2005, 625 pages, 24€

A lire aussi :

Les îles du soleil – Ian R. MacLeod Voici un nouvel auteur de SF britannique, édité en France directement en poche grâce à l'heureuse initiative de la collection Folio SF chez Gallimard....
Avant la fin – Liz Jensen Gabrielle Fox, la trentaine, est art-thérapeute. Deux ans après un très grave accident, ses collègues ne la jugent pas apte psychologiquement à repr...
La chute de l’empire Shaa / 1 – Walter... Il y a plusieurs milliers d'années, les Shaas, aliens d'origine inconnue, ont créé l'empire en conquérant la Terre et bien d'autres planètes. Les Gr...
Murmures souterrains – Ben Aaronovitch Où l’on retrouve le toujours sympathique Peter Grant pour le troisième volume de la série Le Dernier apprenti sorcier, 100% british et même 100% londo...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *