Adultes

L’Assassin royal / 2 – Robin Hobb

Coeur Hobb(2)Dire qu’il ne se passe rien dans ce deuxième tome ne serait pas vous engager à poursuivre votre lecture de ce cycle qui doit compter treize volumes, et pourtant il le faut, sous peine de passer à côté du meilleur de la fantasy actuelle. Tout l’art de Robin Hobb et ce qui la différencie des autres auteurs de cycles interminables, c’est que tout tient dans la psychologie des personnages, d’une finesse et d’une acuité telles qu’elle permet de tenir tout un tome sans ennuyer le lecteur.
Nous retrouvons Fitz Chevalerie dont la position au château est de plus en plus ambiguë : il n’est pas prince et n’a pas droit aux honneurs puisqu’il est fils illégitime d’un des fils du roi. Mais il ne peut épouser la servante Molly car ce serait déchoir : où est sa place ? Certainement pas aux côtés du roi que Royal s’emploie à empoisonner lentement. Peut-être près d’Oeil-de-Nuit son louveteau auquel il se lie grâce au Vif, cette magie ancestrale mais méprisée qui permet de communiquer avec les animaux au point de s’identifier à eux. Fitz doit garder cette amitié secrète alors que l’animal l’aide à lutter contre les Forgisés qui rôdent jusqu’aux abords de Castelcerf. Tout empli de l’esprit de son louveteau, Fitz doit également faire une place dans sa tête à l’esprit de Vérité, le roi-servant qui est désormais le seul à surveiller, par la magie de l’Art les pirates rouges qui assaillent les Six-Duchés.
Ce tome nous emmène au cœur même du jeune Fitz, tout à la fois mystère, nature et jeunesse insouciante. Il nous permet également d’envisager l’ampleur des talents d’écrivain de Robin Hobb qui sait tenir en haleine son lecteur avec une trame très ténue. A ne pas rater même si l’intrigue ne progresse pas.

Robin Hobb sur Mes Imaginaires

L’Assassin royal – 2 : l’assassin du roi (1995), Robin Hobb traduite de l’anglais (américain) par Arnaud Mousnier-Lompré, J’ai Lu (Fantasy), 2001, 414 pages, 8€

 

A lire aussi :

Version officielle – James Renner La très courte biographie de James Renner fournie par Super 8 Editions nous apprend qu'il "enseigne la composition anglaise à l'université d'Etat de K...
Déracinée – Naomi Novik Ma première rencontre avec Naomi Novik il y a une dizaine d’années s’était plutôt mal passée. Le premier tome (et son premier roman) de sa série à suc...
Snowblind – Christopher Golden Le froid, le froid extrême, a déjà fait ses preuves en matière d’angoisse, voire d’horreur. Avec Snowblind, nous sommes plutôt dans le premier registr...
Nous allons tous très bien, merci – Daryl Gr... Pour remplir leurs rubriques, certains magazines vous posent une question essentielle : que sont-ils devenus ? Tous ces chanteurs ou acteurs qui ont d...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *