Adultes

Le dernier testament – Philip Le Roy

Le RoyCe thriller n’a qu’un lointain rapport avec les littératures de l’Imaginaire, mais je m’y attache afin de trouver un prétexte de vous en parler. Il ne faut en effet pas rater ce nouveau thriller édité par le Diable Vauvert qui n’a pas beaucoup de défauts.
Prologue en trois pages: en l’an 70, Yehoshua Ben Yossef, alias Jésus de Nazareth, en compagnie de sa compagne Myriam, alias Marie-Madeleine, enterre son testament quelque part du côté de Qûmran. Début des années 2000, Alaska : une équipe de scientifiques se fait massacrer, ainsi qu’un agent du FBI, Clyde Bowman, et un mystérieux inconnu. Pour traquer le meurtrier de son ami Bowman, Nathan Love sort de la retraite spirituelle dans laquelle il s’est réfugié depuis la mort atroce de sa femme. Le rapport entre ces deux époques est long à se dessiner, mais il est question de résurrection, puisque les scientifiques massacrés travaillaient sur un projet baptisé Lazare et que le mystérieux inconnu assassiné était mort depuis un an.
Le personnage de Nathan Love est une grande réussite, il tient le roman de bout en bout. L’idée d’un ex enquêteur retiré des voitures qui sort de sa tanière pour enquêter sur la mort d’un ami n’est pas originale. Ce qui l’est, c’est sa personnalité. Nathan Love est un profiler, il se met à la place des autres pour mieux appréhender leur psychologie. Il est aussi adepte des arts martiaux et maintes philosophie asiatiques, za-zen, taï shi, aïkido et autres qui lui permettent non seulement de se défendre efficacement mais aussi de garder ses distances avec l’agitation, les compromissions et les tentations du monde. Enfin presque. Car comme il se doit dans ce polar un peu trop à l’américaine malgré tout, l’agent Love ne tombe que sur des créatures de rêve, de l’Italienne à la Philippine en passant par l’Esquimaude. Il cède à la tentation, car ma foi, même Jésus était un homme…
Il n’y a pas un temps mort dans ce polar passionnant sur près de 700 pages qui mène le héros des glaces de l’Alaska aux caves les plus profondes du Vatican. Tout est habilement tressé, comme les mailles d’un filet sordide qui se referme sur Nathan Love et parsème sa route de cadavres. Les personnages sont tous convaincants, des agents du FBI au mafieux omnipotent, jusqu’au cardinal Ratz…, euh, pardon Dragotti, gardien zélé de la Congrégation pour la doctrine de la foi. A lire pour revenir de tous les au-delà…

 

Le dernier testament, Philip Le Roy, Au Diable Vauvert, janvier 2005, 692 pages, 23€

A lire aussi :

Enfin la nuit – Camille Leboulanger Je pourrais le faire court : « belle couverture, post-apo, cf. La Route en moins bien ». Mais un premier roman mérite mieux, même si j'ai peiné à le...
La forêt d’Iscambe – Christian Charriè... Dans une France post apocalyptique, les habitants de la vallée d'Emeraude vivent à peu près heureux à l'orée de la forêt d'Iscambe. Les restes de la...
Le double corps du roi – Ugo Bellagamba ... Le général Absû Déléthérion prend le pouvoir par la force : soutenu par le clergé et une partie de l'aristocratie, il assassine Yskander, le vieux r...
L’Attrape-Mondes – Jean Molla Nina, 14 ans vient passer les vacances d'été en Provence avec ses parents. Accablés par la chaleur, ils font la sieste pendant que l'adolescente par...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *