Adultes

Plus noir que vous ne pensez – Jack Williamson

WilliamsonWill Barbee est tout de suite séduit par April Bell, étrange jeune femme, journaliste comme lui. Ils assistent tous deux au retour de l’équipe d’archéologues anthropologues du professeur Mondrick. Mais à peine celui-ci est-il sur le point de faire une importante déclaration qu’il meurt dans une crise d’étouffement. Ses trois collaborateurs s’empressent de cacher le contenu d’une mystérieuse caisse verte, même à leur ami Will Barbee. Alerté par tous ces comportements mystérieux, le journaliste mène son enquête mais se découvre bientôt possédé par la jeune April Bell, qui lui a révélé être une sorcière : chaque nuit, il se transforme en animal et tue un des membres de l’expédition Mondrick. Délire alcoolique ? Culpabilité se transformant en rêve prémonitoire ? Barbee ne sait que penser.
Moi non plus d’ailleurs car ce livre me laisse assez sceptique. Publié en 1948, il me semble extrêmement vieillot. Le thème du loup-garou est traité sans nuances, et Barbee passe de l’état d’homme à celui de bête sans trop de scrupules : c’est un rêve… Son alcoolisme n’est pas assez pris en compte et la phase psychanalytique qu’il subit reste sous exploitée. Ces personnages semblent finalement assez superficiels, surtout le personnage-clé d’April Bell dont finalement on ne sait pas grand chose. Tous manquent d’authenticité et le dénouement cosmico-génétique n’en est que moins crédible (Will Barbee est l’Enfant de la nuit, rejeton de la race des hommes sorciers qui depuis la nuit des temps disputent à l’Homo sapiens sa suprématie sur Terre). L’intérêt du roman réside finalement dans son suspense (que contient la caisse mystérieuse et qui est l’Enfant de la nuit ?) que Williamson entretient jusqu’au bout.

 

Plus noir que vous ne pensez (Darker Than You Think, 1948), Jack Williamson traduit de l’anglais (américain) par Michel Chrestien, Presses Pocket (Dark Fantasy n°5017), 1978, 279 pages

A lire aussi :

Jack Barron et l’éternité – Norman Spi... Jack Barron est une star du petit écran. Ex-révolutionnaire, il a laissé tomber ses illusions gauchistes pour se transformer en justicier, en défens...
Riverdream – George R.R. Martin Après avoir lu et vu bien des histoires de vampires, je ne pensais pas encore trouver un livre qui puisse vraiment me surprendre sur le sujet. Eh bi...
La Belgariade / 1 – David Eddings La Belgariade raconte la vie de Garion et commence ici alors qu'il a six ans. Il vit heureux dans une ferme prospère auprès de sa tante Pol qui veille...
Le cycle d’Ender / 1 : la stratégie Ender &#... Parce qu'il est le troisième enfant de ses parents, Ender est le vilain petit canard ; il est aussi un génie qui à six ans est définitivement recrut...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *