Essais

Dick, le zappeur de mondes – Evelyne Pieiller

Pieiller.jpg

Ce livre laisse finalement une impression mitigée : il permet de flâner dans l’œuvre de l’auteur américain, de se frotter à son œuvre, de s’initier à son style, à ses thèmes de prédilection, à ses idées fixes. Il ne vous est donc d’aucune utilité si vous l’appréciez déjà et d’un intérêt retreint si vous ne le connaissez pas car l’anthologiste ne propose ni analyse ni biographie. Evelyne Pieiller aborde chaque thème sur un ton très détaché comme le montrent les titres de chapitre (ex : « Chapitre 3 : La SF n’a pas attendu Dick pour voyager dans le temps. Assurément. Mais elle l’a attendu pour voyager dans les temps. Ah !« ). Pourquoi pas…
Elle s’applique à pointer certains aspects de la personnalité ou de la vie de Dick puis à les illustrer par des textes choisis. Par exemple : Dick a essayé toutes les substances hallucinogènes et interdites possibles, voyez, il en parle dans ses textes. Bon. Puis : ces substances l’ont mené au délire, à une certaine rupture avec le réel, voyez, ce texte en témoigne, et celui-ci aussi. Soit. Mais et alors ? On aimerait aller plus loin que la constatation. L’apparat critique final est efficace, mais restreint au minimum (« Petit lexique dickien« , « Éléments biographiques« , « Chronologie, commentée par l’auteur, de ses œuvres principales« , « Bibliographie« , « Dick au cinéma« ).
Cela dit, cette collection n’est pas destinée à accueillir analyses ou biographies. C’est une « promenade avec », une invitation au voyage littéraire, un « saut hors de l’ordinaire » comme l’écrit Maurice Nadeau sur la 2ème de couverture.

Le lecteur est donc bien servi avec Dick. Peut-être donnera-t-elle à certains l’envie d’aller plus avant dans cette œuvre essentielle. Dans ce cas ce sera une réussite. Mais il est un obstacle majeur à cette fonction vagabonde : le prix à mon avis exorbitant de l’opuscule. Il a beau être élégant, à la fois souple et solide, son papier glacé ne justifie pas les 24 euros.

 

Dick, le zappeur de mondes, textes choisis et présentés par Evelyne Pieiller, La Quinzaine littéraire / Louis Vuitton (Voyager avec…), 4ème trimestre 2004, 231 pages, 24€

 

A lire aussi :

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *