Jeunesse

Le mensonge du siècle – Fabrice Colin

Colin mensongeCoeurLes Américains sont prêts à tout pour soigner leur image de marque, même à inventer le mensonge du siècle. Alors qu’il ne sait pas comment se dépêtrer d’une guerre qu’il a initié mais qui ne le regarde pas, le gouvernement américain décide de détourner l’attention du monde entier en inventant un débarquement d’extraterrestres non loin du fameux site de Roswell.
Il n’est donc pas qu’un peu surpris quand, en plus des vaisseaux officiels, apparaissent de véritables soucoupes de Transiens venus prévenir les Humains que de très très méchants Voïdes sont en route pour la Terre afin de l’anéantir. Heureusement que se trouve alors sur le site un jeune Français surdoué, Jason Palomino, qui va sauver les Etats-Unis, et le monde entier par la même occasion.

Attention, ceci est un livre pas du tout sérieux, une sorte de comédie burlesque apocalyptique orchestrée par un Fabrice Colin en pleine forme, revisitant tous les poncifs de la SF sur un mode humoristique. Quel que soit votre âge, vous sourirez du portrait de Tim Forrest, président des Etats-Unis à peine plus bête que l’original, qui ne jure que par Paolo Coelho. Les passages sur Paolo Coelho sont d’ailleurs irrésistibles : ses livres sont la seule arme contre les Voïdes qui deviennent fous de rage dès qu’on leur en lit un passage !
Mais malgré l’abondante production du Brésilien, la Terre passe à deux doigts de la catastrophe, donnant lieu à des scènes apocalyptiques désopilantes. Car les humains sont décidément devenus trop bêtes pour mériter l’aide des Transiens qui quittent notre chère orange bleue sur cette réplique qui résume l’ambiance réjouissante de ce roman : « Allez, venez les gars, on se tire de cette planète« .

Donnez-nous encore de la SF burlesque, décalée mais totalement maîtrisée, on aime ça.

 

Fabrice Colin sur Mes Imaginaires 

Le mensonge du siècle, Fabrice Colin, Mango (Autres Mondes n°28), octobre 2004, 262 pages, 9€

 

A lire aussi :

La voie des oracles / 1 – Estelle Faye Suite aux invasions barbares, il ne reste plus grand-chose de l'Empire romain. Thya est la fille du glorieux général romain Gnaeus Sertor, jadis victo...
La seconde vie de d’Artagnan – Jean-Lu... On savait d’Artagnan homme d’aventures. En bon héros dumasien, il a beaucoup affronté et s’est sorti de bien des situations. Mais il ne s’attendait ce...
Les loups de Prague – Olivier Paquet Depuis plusieurs années déjà en France, il ne s'écrit plus grand-chose de passionnant, d'innovant ni de réjouissant en matière de littératures de l'Im...
Les vestiges de l’aube – David S. Khar... Commencer aujourd'hui en littérature par un roman vampirique n'est à mon avis pas la meilleure des idées. Mais mon avis tout le monde s'en fiche et il...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *