Adultes

La Compagnie noire / 1 – Glen Cook

Cook-1.jpeg

Alors que paraît chez l’Atalante le neuvième épisode (en deux tomes) des Annales de la Compagnie noire, le premier est enfin réédité en poche. Car suivre les mercenaires de la compagnie noire est une sinécure pour certains tant est originale l’approche de cet auteur américain peu connu chez nous.
La compagnie noire est donc une bande de mercenaires dont le médecin, Toubib, tient les annales, c’est la tradition. Du coup il ne se bat pas beaucoup et ne fait donc pas le récit des nombreux combats livrés par la compagnie mais bien plutôt de son quotidien, de ses contradictions, de ses interrogations.
Car on a beau être mercenaire musclé, on n’en est pas moins homme. Aussi quand le capitaine décide d’engager la compagnie dans les troupes de la Dame, Toubib s’interroge (il est bien le seul d’ailleurs) :  » Si on choisit son camp sous le coup de l’émotion, alors c’est aux rebelles qu’il faut se joindre. Ils combattent pour tout ce que les hommes prétendent honorer : la liberté, l’indépendance, la vérité, le droit… « . Oui, mais voilà, la compagnie elle, s’est engagée de l’autre côté, du côté du Mal, et la compagnie n’a qu’une parole. Alors, les guerriers ont-ils une morale en plus d’un code de l’honneur ? Ces mercenaires-là ne sont pas des anges et pourtant, sous la plume observatrice et débonnaire de Toubib, les machines à tuer se font humaines.
L’ennui c’est qu’il n’y a pas vraiment d’enjeu dans ce premier volume : une fois engagée auprès de la Dame, la compagnie écrabouille les rebelles grâce aux maléfices de la Dame et de ses Asservis et grâce aux magiciens de la compagnie. Mais tout cela est un peu long et décousu, même l’amour étrange que la Dame semble porter à Toubib qui n’y comprend rien.
La réédition des suivants, qui sont meilleurs, ne saurait tarder : attendons.

Glen Cook sur Mes Imaginaires

Les Annales de la Compagnie noire / 1 : la compagnie noire (1984), Glen Cook traduit de l’anglais (américain) par Patrick Couton, J’ai Lu Fantasy (n°7371), octobre 2004, 379 pages, 7,30€

A lire aussi :

La faucheuse – Neal Shusterman Un peu d'originalité dans la littérature ado, en tout cas pour ce que j'en lis à savoir les littératures de l'Imaginaire. On a déjà pu lire plusieurs ...
Le dernier chasseur de sorcières – James Mor... Soixante-dix ans de la vie d'une femme, et quelle femme ! Jennet Stearne fille et soeur de chasseurs de sorcières et surtout nièce par alliance d'une ...
La route – Cormac McCarthy Un homme et son fils sur une route. Ils avancent vers le sud en poussant un caddie qui contient toutes leurs richesses, "chacun tout l'univers de l'au...
Le pays du fou rire – Jonathan Carroll Thomas Abbey a deux buts dans la vie : ne plus être le fils de Stephen, défunte star de cinéma, et écrire la biographie de Marshall France, écrivain p...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *