Adultes

Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants – Terry Pratchett

Ptatchett 1Au risque de décevoir bien des fans, j’oserais affirmer que ce Pratchett-là n’est vraiment pas très intéressant. Sorti en 2001 en Grande-Bretagne, il s’affichait clairement comme un ouvrage pour la jeunesse. Pas en France, ce qui n’est peut-être pas un mal mais il serait bienvenu de préciser que cet opus n’est pas dans la veine délirante des Annales du Disque-Monde. A l’inverse, la 4ème de couverture signale  » un roman du Disque-Monde  » alors que l’on n’y retrouve aucun de ses protagonistes habituels (hormis la Mort) et surtout pas l’humour auquel Pratchett nous a habitués.

Il s’agit ici d’une relecture du conte Le joueur de flûte de Hamelin, sauf qu’ici, le joueur de flûte est de mèche avec les rats pour récolter l’argent des citadins par trop crédules. Car en ce temps-là, l’intelligence est venue aux rats qui ont mangé des déchets magiques, ainsi qu’au chat qui a mangé un rat contaminé. Maurice le chat, prend donc la tête d’une bande d’arnaqueurs et s’en va courir le monde. Jusqu’au jour où il décide de s’en prendre à la ville de Bad Igoince où il se passe des choses bizarres : les rats ont disparu et pourtant les chasseurs de rats rapportent des queues par dizaines. Maurice et sa bande découvriront peu à peu que les rats sont enfermés à des fins assez ignobles et qu’une conscience de rat n’est pas une chose avec laquelle on transige facilement.
Certes, on sourit parfois (les rats s’appellent Nutritionelle, Pur-Porc, Pistou ou Tomate pour avoir appris à lire sur des boîtes de conserve). Mais l’ensemble est plutôt sombre et ces rats nous restent finalement assez étrangers.

Terry Pratchett sur Mes Imaginaires 

Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants (The Amazing Maurice and His Educated Rodents, 2001), Terry Pratchett traduit de l’anglais par Patrick Couton, L’Atalante, novembre 2004, 285 pages, 13,40€

A lire aussi :

L’alchimiste de Khaim – Paolo Bacigalupi Il faut une bonne dose de confiance pour ouvrir un livre à la couverture aussi moche que celle-là. Même la typo est à fuir. Dès lors, il ne reste plus...
Métaquine 1 – François Rouiller Une molécule pour calmer les enfants turbulents ou indisciplinés : chère maman, cher instit, c'est pas révolutionnaire ça ? Le calme en classe enfin...
Les îles du soleil – Ian R. MacLeod Voici un nouvel auteur de SF britannique, édité en France directement en poche grâce à l'heureuse initiative de la collection Folio SF chez Gallimard....
Les conjurés de Florence – Paul J. McAuley Imaginez Florence au début du XVIème siècle : les Médicis, l'effervescence artistique, Michel-Ange, Raphaël... sauf que Paul J. McAuley s'offrant une ...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *