Adultes

Ecrits fantômes – David Mitchell

MitchellSi je vous dis d’emblée pourquoi ce roman ressort des littératures de l’Imaginaire, je vais vous gâcher une bonne partie de la lecture. Sachez au moins que ce livre étrange ne se laisse pas aborder facilement et qu’une fois définitivement refermé, il ne vous livrera pas tous ses secrets. Pourtant les deux derniers chapitres valent la peine d’aller jusqu’au bout, en particulier l’avant-dernier mettant en scène un animateur de radio new-yorkais et le mystérieux  » Gardien du zoo  » qui est un tour de force stylistique, tout en dialogues.

A travers les destins d’une dizaine de personnages entre Okinawa et New York, David Mitchell offre à son lecteur attentif un jeu de piste et de destins croisés. Le jeu est assez déstabilisant, tant est ténu le fil entre certains protagonistes : le héros du second chapitre reçoit par erreur un coup de téléphone de celui du premier et jamais plus ils n’auront à faire ensemble. Le premier est membre d’une secte apocalyptique, le second est un disquaire fan de jazz. Et qu’ont donc en commun cette trafiquante de tableaux et son mac à Saint-Pétersbourg et la vieille femme mongole qui parle aux arbres ? Pas grand chose, presque rien, mais le destin des uns influence celui des autres comme si chacun dansait sans le savoir sur la musique du hasard.

Certains de ces récits de vie sont captivants, d’autres lents et d’autres carrément ennuyeux. Pourtant, le très rébarbatif récit de la physicienne quantique (qui a bien faillit me faire abandonner en cours de lecture, à cent pages de la fin…) prend tout son sens vertigineux dans le fameux « train de nuit » de Bat Segundo, animateur de Night Train FM.
Ce livre-là se mérite, on n’en lit pas deux dans l’année, alors courage.

Ecrits fantômes (Ghostwritten, 1999), David Mitchell traduit de l’anglais par Manuel Berri, L’Olivier, avril 2004, 530 pages, 21€

A lire aussi :

L’Adjacent – Christopher Priest J’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé d’avis ne serait-ce que mitigé sur L’Adjacent, dernier roman traduit en français du Britannique Christopher ...
Le lion de Macédoine – David Gemmell Le lion de Macédoine : Parmenion est un sang-mêlé : Spartiate de père et Macédonien de mère, il est rejeté par les autres jeunes gens qui s'entraîne...
L’étrange affaire de Spring Heeled Jack – Ma... Voici un livre qui tient les promesses qu’il affiche : la couverture, la tranche dorée et le genre (steampunk) laissent présager un bon moment de dive...
Délivrez-moi ! – Jasper Fforde Le roman débute là où s'arrêtait L'affaire Jane Eyre (messieurs les éditeurs, il serait bon de préciser qu'il s'agit d'un tome 2…) : Jack Maird est ...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *