Jeunesse

Le souffle de Mars – Christophe Lambert

Lambert 22121 : la planète Mars est en phase de terraformation. Un millier d’hommes et de femmes vivent déjà à Bradbury town, dont certaines depuis plus de dix ans. La mission Buroughs a été détachée pour une exploration rassemblant climatologue, géologue, météorologue et Keith, stagiaire de 16 ans qui a besoin de prendre le large suite à une déception amoureuse. Mais bientôt, la liaison radio avec la base est coupée dans un concert de cris incompréhensibles. Imaginant le pire, les membres de l’expédition décide de rallier Bradbury town, mais ils vont rencontrer bien des embûches. A leur arrivée, ils constatent qu’une entité monstrueuse de type lovecraftienne, a pris possession de tous les robots et de l’ordinateur de la base.
Christophe Lambert a mis dans ce roman ses souvenirs et ses préférences littéraires et cinématographiques. Le texte est parsemé de références, que le jeune lecteur ne repèrera peut-être pas mais qui l’inscrivent dans la lignée des romans martiens, pour lesquels il peut être une bonne entrée en matière. Les données scientifiques de base sont simplement expliquées et les extrapolations suivent un raisonnement rationnel, même si scientifiquement, on n’y est pas encore… elles permettent de souligner l’éternel égocentrisme de l’homme qui cherche encore et toujours à plier les milieux naturels à ses envies, au détriment des équilibres en place.

Christophe Lambert sur Mes Imaginaires

Le souffle de Mars, Christophe Lambert, Mango (Autres mondes n°4), 2001, 159 pages, 9€

A lire aussi :

Les Maîtres des Brisants / 1 – Erik L’... Ce livre est dédié à Albator, héros de bien des trentenaires, également bercés par Goldorak et autres capitaine Flam. Et c'est bien un héros de l'enve...
Le château des millions d’années – Sté... Comme le suggère la couverture d'Aurélien Police, il y a dans Le Château des millions d'années des nazis et des dromadaires. Il y a aussi des extrater...
Involution – Johan Heliot « Qui a jamais vraiment accepté de se considérer à titre individuel comme un simple incident dans le jeu complexe de l’évolution ? » Pas le genre de q...
Panopticon – Nicolas Bouchard Nicolas Bouchard nous entraine à Londres en 1820. On a attenté à la personne du premier lord, Robert Banks Jenkinson, et ce en plein King's Theatre ma...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *