Jeunesse

Le supernaturaliste – Eoin Colfer

Colfer-1.jpg

Cosmo Hill, 14 ans, est un enfant trouvé, un non-sponsorisé placé à l’orphelinat Clarissa-Frayne pour garçons à parentalité déficiente. Comme les autres pensionnaires, il sert de cobaye pour tester divers médicaments ou produits chimiques. Il parvient un jour à s’échapper et rejoint une bande de supernaturalistes, quatre jeunes qui après une Expérience de Mort Imminente parviennent à voir des créatures que le sang et la souffrance attirent sur les blessés et les agonisants. Les supernaturalistes ont voué leur vie à la destruction de ces créatures parasites qui aspirent l’énergie vitale.

Bien sûr, Cosmo va s’ouvrir aux autres et se découvrir lui-même au contact de ses nouveaux amis. Il s’ouvre à l’amitié, à l’amour, et au dépassement de soi. Rien de très original, jusqu’à la fin où l’on comprend que les méchantes créatures ne sont pas si méchantes, au contraire : elles apaisent la souffrance des hommes dans leurs derniers instants. Le Mal a un autre visage, les supernaturalistes vont l’apprendre à leurs dépends.

L’intérêt du roman se trouve essentiellement dans les talents de conteur de Colfer qui encore une fois (après la série des Artémis Fowl) déroule les aventures de son jeune héros tambour-battant. L’atmosphère cyberpunk est originale dans un roman SF jeunesse et plutôt bien réussie : à Satellite City, la société est régie par un méga-ordinateur qui ne peut rien contre la surpopulation, la pollution et la misère. Alors pourquoi (ne pas) lire le nouveau Eoin Colfer ? Parce qu’il y aura une suite…

 

Le supernaturaliste (2004), Eoin Colfer traduit de l’anglais (irlandais) par Julien Ramel, Gallimard, octobre 2004, 315 pages, 15€

A lire aussi :

Mécaniques fatales / Philip Reeve Dans un futur très très lointain, les villes qui n'ont pas succombé sous les bombes atomiques et chimiques se sont dotées de roues : c'est l'Ère du Mo...
Qui veut tuer Alaizabel Cray ? – Chris Woodi... Bonne question : qui veut tuer la charmante Alaizabel ? Thaniel Fox, dix-sept ans, chasseur d'Ymages de profession, l'a un jour trouvée et ramenée c...
Le Sauvage – Almond et McKean Si David Almond est déjà l'auteur de plusieurs romans pour adolescents parait-il réussis, ce n'est pas son nom qui m'a donné envie de me plonger dans ...
Felicidad – Jean Molla Le président à vie de la grande Europe a ordonné le bonheur obligatoire ; la violence est l'arme officielle contre ceux qui dérogeraient à cette loi. ...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *