Jeunesse

Le soleil va mourir – Christian Grenier

Grenier-2.jpg

2313 : la Terre compte vingt milliards d’habitants. Pour agrandir l’espace vital, les hommes ont réussi à éloigner Vénus du Soleil (grâce à la coordination de l’énergie propulsive des volcans) et ont confié à la mission Terre bis le soin des premiers repérages de terraformation. Trois Français (un astronaute, une botaniste et un vulcanologue) ont déjà observé les premiers signes d’amélioration. Alors qu’ils rentrent vers la Terre, deux d’entre eux rencontrent dans l’espace des déchets radio-actifs envoyés dans l’espace au 20ème siècle, qu’ils dirigent vers le Soleil. Très vite, celui-ci se transforme en nova et menace d’exploser.
Voici un scénario catastrophe orchestré par le Grenier des débuts qui explique clairement (si besoin avec des notes de bas de page) les problèmes astronomiques rencontrés, ainsi que leurs solutions, même s’ils restent du domaine du très invraisemblable. Il imagine en effet un ralentissement du temps, qui pour être hautement improbable n’en est pas moins un ressort romanesque et science-fictif efficace. Le tout accompagné d’une tendre histoire d’amour et d’un beau dévouement amical qui mettent l’accent sur les aspects psychologiques et les retombées humaines de la science et des expérimentations parfois hasardeuses.
A conseiller aux 13-14 ans qui s’intéressent à l’astronomie.

Christian Grenier sur Mes Imaginaires 

Le soleil va mourir (1977), Christian Grenier, Pocket (Jeunes adultes), 2002, 197 pages, 5€

A lire aussi :

Enfin la nuit – Camille Leboulanger Je pourrais le faire court : « belle couverture, post-apo, cf. La Route en moins bien ». Mais un premier roman mérite mieux, même si j'ai peiné à le...
Le testament de l’Aurore / 1 – Dennis ... Des enfants heureux dans un village. Une horde s'abat sur eux, massacrant tout ce qui bouge. Sauf Roan à peine âgé de seize ans. Il se retrouve dans l...
La mère des eaux – Rod Marty Après un premier roman au suspens réussi, Les Enfants de Peakwood, Rod Marty nous revient toujours chez Scrinéo. La mère des eaux nous plonge à nouvea...
Le camp – Christophe Nicolas Ce roman-là m’a prise le premier jour du printemps et m’a scotchée tout le dimanche dans mon fauteuil. A peine si j’ai mangé. Il fallait que je sache....

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *