Adultes

La porte des mondes – Robert Silverberg

La porte des mondes1963 : Dan Beauchamps, adolescent anglais, part chercher l’aventure au royaume des Aztèques. Après une éprouvante traversée de six semaines, le jeune homme arrive dans cet empire grandiose, cœur de la civilisation et de l’économie mondiale. Que s’est-il passé ?

C’est qu’en 1348, ce n’est pas un tiers mais bien trois quarts de la population européenne qui ont été décimés par la peste noire. Quasi anéantie, l’Europe ne résiste pas à l’invasion des Turcs dont le royaume s’étend, à son apogée au 19ème siècle de Constantinople à New Istanbul, que quelques patriotes résistants continuent à appeler Londres.

La porte des mondes est une uchronie plaisante qui réjouira les plus jeunes amateurs de SF car les péripéties succèdent aux aventures (découvrez le football aztèque, un vrai jeu de massacre !) et les puristes de ce genre particulier. Silverberg invente en effet un univers très cohérent, basé sur l’histoire alternative et qui nous amène à réfléchir (même en souriant) sur la précarité des destinées humaines.

Robert Silverberg sur Mes Imaginaires

.

La porte des mondes (The gate of worlds, 1967), Robert Silverberg traduit de l’anglais (américain) par Annie Saumont, Presses Pocket (Science-fiction n°5127), 1982, 187 pages

A lire aussi :

Les conjurés de Florence – Paul J. McAuley Imaginez Florence au début du XVIème siècle : les Médicis, l'effervescence artistique, Michel-Ange, Raphaël... sauf que Paul J. McAuley s'offrant une ...
Du sel sous les paupières – Thomas Day Il y a plusieurs tonalités dans Du sel sous les paupières, et ce doit être ce qui en fait son charme que je peine à définir. Tout commence comme un ro...
Le pêcheur – Clifford D. Simak Comme beaucoup d’autres PK, Shepherd Blaine travaille pour l’Hameçon, cette multinationale qui contrôle les voyages dans l’espace. Pas n’importe que...
Invasion – Luke Rhinehart Parfois, il faut savoir en rabattre. Je répète toujours à mes stagiaires que non, la science-fiction, la bonne science-fiction, ce ne sont pas les sab...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *